Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le directeur du bureau des droits de l'Homme de l'ONU à Séoul exhorte Pyongyang à améliorer la situation des droits de l'Homme

Corée du Nord 10.11.2022 à 19h04

SEOUL, 10 nov. (Yonhap) -- James Heenan, le nouveau chef du bureau sud-coréen de l'agence des Nations unies pour les droits de l'Homme a appelé ce jeudi la Corée du Nord à utiliser ses ressources pour améliorer la situation des droits de l'Homme au lieu de se concentrer sur des actes de provocation.

Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) et son bureau de Séoul «soulignent depuis de nombreuses années que l'utilisation de ressources à des fins militaires, qui devraient être utilisées pour le respect des droits de l'Homme, constitue une violation grave», a-t-il déclaré.

La Corée du Nord a tiré plusieurs missiles au cours des derniers mois, malgré les souffrances persistantes de sa population, notamment dans un contexte de pénurie alimentaire chronique.

«Les pays qui ont ratifié les traités relatifs aux droits de l'Homme, dont la Corée du Nord, ont l'obligation de prendre des mesures concrètes pour améliorer la situation des droits de l'Homme, notamment en matière d'alimentation, de santé et d'éducation», a-t-il déclaré.

Heenan a pris ses fonctions officielles au bureau de Séoul le mois dernier après avoir occupé divers postes au sein du HCDH pendant environ 20 ans.

«Nous allons mettre davantage l'accent sur la situation des droits de l'Homme en Corée du Nord et essayer de la rendre plus publique», a-t-il déclaré, promettant de multiplier les consultations avec les victimes des violations des droits de l'Homme commises par le Nord et d'étudier les mesures permettant de tenir les auteurs de violations des droits de l'Homme responsables de leurs crimes.

Le bureau des droits de l'Homme de l'ONU à Séoul a été ouvert en 2015 pour surveiller la situation à ce sujet en Corée du Nord.

James Heenan, le nouveau chef du bureau sud-coréen de l'agence des Nations unies pour les droits de l'Homme, le 10 novembre 2022.

James Heenan, le nouveau chef du bureau sud-coréen de l'agence des Nations unies pour les droits de l'Homme, le 10 novembre 2022.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page