Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le Nord ne répond pas au Sud pour le renvoi du corps d'une Nord-Coréenne

Actualités 11.11.2022 à 13h42

SEOUL, 11 nov. (Yonhap) -- Le ministère de l'Unification de Séoul a annoncé ce vendredi matin avoir émis un avis de renvoi du cadavre d'une Nord-Coréenne présumée mais le Nord reste muet à cette demande sans faire part de la réception de ce message du Sud.

La porte-parole adjointe du ministère, Lee Hyo-jung, a noté dans un briefing de routine que «le ministère a reçu le résultat de l'autopsie du corps retrouvé au barrage de Gunnam de la rivière Imjin situé dans le comté de Yeoncheon, dans la province du Gyeonggi, le 23 juillet dernier. Les autorités chargées de l'investigation ont conclu que ce corps serait celui d'une femme nord-coréenne».

«Ce matin à 9h, nous avons tenté d'émettre au Nord un message au nom du président de la Croix-Rouge sud-coréenne par le biais du bureau de liaison intercoréen pour un renvoi de ce corps le 17 novembre prochain à Panmunjom (village de la trêve situé dans la Zone démilitarisée, DMZ), mais le Nord n'a pas encore affiché un avis de réception pour l'instant», a expliqué la porte-parole adjointe du ministère.

Le corps a été retrouvé en aval du barrage de Gunnam situé près de la zone frontalière, et des badges de Kim Il-sung et Kim Jong-il, les deux défunts leaders nord-coréens, étaient attachés à sa veste, selon la police. Les analyses d'ADN ont confirmé qu'elle n'avait pas de famille en Corée du Sud. Ce refus du Nord pourrait être dû à la fermeture de la frontière après la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) par le régime nord-coréen.

D'après les explications du ministère, le Sud a renvoyé 23 corps de Nord-Coréens au total depuis 2010 et le dernier rapatriement remonte à novembre 2019 pour un cadavre nord-coréen repêché en mer Jaune.

Porte-parole adjointe du ministère de l'Unification, Lee Hyo-jung. (Photo d'archives Yonhap)

Porte-parole adjointe du ministère de l'Unification, Lee Hyo-jung. (Photo d'archives Yonhap)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page