Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Biden et Xi à Bali : pas d'entente visible sur la question nucléaire nord-coréenne

Corée du Nord 15.11.2022 à 09h40
Joe Biden et Xi Jinping (Yonhap TV)

Joe Biden et Xi Jinping (Yonhap TV)

PEKIN/SEOUL, 15 nov. (Yonhap) -- En marge du sommet du G20 à Bali en Indonésie, les chefs d'Etat américain et chinois ont eu hier un tête-à-tête de trois heures et apparemment les deux parties n'auraient pas réalisé de résultat concret sur la question nucléaire de la Corée du Nord alors que le communiqué chinois d'après-sommet ne mentionne nulle part les mots «nucléaire nord-coréen», «Corée du Nord» ou «péninsule coréenne».

En revanche, la déclaration du président américain Joe Biden et le dossier publié par la Maison-Blanche mentionnent les problématiques liées au nucléaire nord-coréen. Tout de même, il est difficile de voir dans ces publications américaines qu'il y a eu une entente ou une discussion constructive pour une coopération entre les deux pays sur la question nucléaire nord-coréenne, incluant les moyens pour empêcher un septième essai nucléaire du Nord.

Le président Biden a indiqué avoir dit clairement à Xi que c'est un devoir de la Chine de s'assurer que la Corée du Nord ne s'engage pas aux essais nucléaires et balistiques de longue portée. Il a ajouté qu'il était difficile de croire que la Chine contrôle la Corée du Nord. Cela dit, Xi n'a fait aucune promesse pour influencer le Nord. Contrairement au souhait des Etats-Unis, la Chine a fait partir en fumée de nouvelles sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies cette année.

Néanmoins, la rencontre d'hier entre les chefs des deux puissances mondiales a donné une étincelle pour rétablir les canaux de communication diplomatique et dans d'autres domaines puisque les dirigeants du G2 ont eu un consentement sur leur nécessité.

Sur l'éventualité d'un nouvel essai nucléaire mené par le régime nord-coréen, Biden a indiqué dans une conférence de presse tenue à Bali lundi (heure locale) que «j'ai dit clairement à Xi Jinping que je crois qu'il a l'obligation d'essayer de clarifier leur position vis-à-vis de la Corée du Nord selon laquelle elle ne devrait pas s'engager dans des essais nucléaires», tout en confirmant que «j'ai également dit clairement que s'ils l'avaient fait, ''ils'' signifient la Corée du Nord, nous devrions mener certaines actions qui seraient plus défensives de notre part.»

De plus, le fait que Etats-Unis cherchent le renforcement de la coopération trilatérale entre Séoul, Tokyo et Washington face aux provocations à répétition du Nord pourrait froisser Pékin qui considère ces actions trilatérales comme une menace directe contre la Chine dans la région compte tenu du conflit autour du détroit de Taïwan. Dans ce contexte, il est aussi possible que Xi fasse des pas pour émettre des messages pour Pyongyang dans le but de contrer l'influence excessive des Etats-Unis dans la région.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page