Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les représentants nucléaires Séoul-Pékin discutent du dossier nord-coréen

Corée du Nord 15.11.2022 à 17h14
Kim Gunn, représentant spécial pour la paix et la sécurité sur la péninsule coréenne, prend la parole le 3 juin 2022 lors d'une réunion avec ses homologues américain et japonais au ministère des Affaires étrangères à Séoul.

Kim Gunn, représentant spécial pour la paix et la sécurité sur la péninsule coréenne, prend la parole le 3 juin 2022 lors d'une réunion avec ses homologues américain et japonais au ministère des Affaires étrangères à Séoul.

SEOUL, 15 nov. (Yonhap) -- Les représentants nucléaires sud-coréen et chinois se sont entretenus ce mardi par téléphone pour discuter de la péninsule coréenne, a fait savoir le ministère des Affaires étrangères, sur fond d'inquiétudes sur un possible nouvel essai nucléaire de la Corée du Nord.

Kim Gunn, représentant spécial pour la paix et la sécurité sur la péninsule coréenne, et son homologue chinois, Liu Xiaoming, ont discuté de la sécurité régionale suite aux derniers tirs de missiles nord-coréens et sont convenus de maintenir une communication étroite sur des questions en suspens, a-t-il ajouté.

Kim s'est dit inquiet de l'escalade des provocations nord-coréennes et exhorté Pékin à jouer un rôle actif dans les efforts de dénucléarisation, soulignant la nécessité d'envoyer un avertissement «grave» à Pyongyang. Liu a déclaré que la Chine «continuera à jouer un rôle constructif» pour instaurer la paix et la sécurité sur la péninsule et parvenir à la dénucléarisation, au cours de leurs premières consultations depuis fin juillet.

Plus tard dans la journée, le président Yoon Suk-yeol tiendra son premier sommet avec le président chinois Xi Jinping en marge du sommet du G20 à Bali. Pyongyang a récemment accru les tensions sur la péninsule avec un nombre inédit de tirs de missiles et d'artillerie. Un missile balistique est retombé dans les eaux territoriales sud-coréennes au sud de la Ligne de limite Nord (NLL) pour la première fois depuis la guerre de Corée (1950-1953).

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page