Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Yoon demande à Xi de jouer un rôle plus actif concernant la Corée du Nord

International 15.11.2022 à 21h29

BALI, 15 nov. (Yonhap) -- Le président Yoon Suk-yeol a demandé au président chinois Xi Jinping de jouer un rôle plus actif et plus constructif concernant le programme nucléaire de la Corée du Nord lors de leur sommet ce mardi à Bali.

La Chine, seul grand allié et bienfaiteur économique de la Corée du Nord, est vue comme ayant le pouvoir de freiner les ambitions nucléaires de la Corée du Nord.

«Le président Yoon a souligné que la Corée du Nord a récemment accru ses menaces nucléaires et de missiles en poursuivant ses provocations à un rythme sans précédent, et il a dit espérer que la Chine jouera un rôle plus actif et constructif en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU et pays voisin», a déclaré le bureau présidentiel dans un communiqué de presse.

«Le président Xi a déclaré que la Corée du Sud et la Chine ont un intérêt commun dans les questions relatives à la péninsule coréenne et doivent défendre la paix, et qu'il espère que la Corée du Sud améliorera activement les relations intercoréennes.»

Xi a exprimé son soutien au «plan audacieux» de Yoon qui propose une aide économique à la Corée du Nord en échange de sa dénucléarisation.

«Le président Xi a déclaré que l'intention de la Corée du Nord est essentielle en ce qui concerne notre plan audacieux et que si la Corée du Nord l'accepte, il le soutiendra activement et coopérera à sa bonne mise en œuvre», a déclaré le bureau présidentiel.

Le président Yoon Suk-yeol et son homologue chinois Xi Jinping échangent une poignée de main lors de leur sommet tenu dans un hôtel à Bali, en Indonésie, le mardi 15 novembre 2022 (heure locale).

Le président Yoon Suk-yeol et son homologue chinois Xi Jinping échangent une poignée de main lors de leur sommet tenu dans un hôtel à Bali, en Indonésie, le mardi 15 novembre 2022 (heure locale).

Yoon a également déclaré qu'il espérait travailler ensemble non seulement pour la paix et la stabilité régionales, mais aussi sur des questions mondiales, telles que le changement climatique et l'énergie.

«L'objectif diplomatique de notre gouvernement est de poursuivre et contribuer à la liberté, à la paix et à la prospérité en Asie de l'Est et dans la communauté internationale», a-t-il déclaré. «Le rôle de la Chine est important dans la recherche de la liberté, de la paix et de la prospérité au sein de la communauté internationale.»

Selon Yoon, il est dans l'intérêt des deux pays de communiquer et de coopérer étroitement, et la Corée du Sud s'efforcera d'établir une relation mature fondée sur le respect mutuel.

Xi a répondu par l'affirmative et a proposé de lancer un canal de dialogue à 1,5 voie entre les deux pays, de développer la communication et de renforcer la confiance politique.

Les deux dirigeants sont convenus de la nécessité d'accroître les échanges entre les peuples et les échanges culturels.

Xi a décrit les deux pays comme «des voisins proches qui ne peuvent pas s'éloigner et des partenaires inséparables» à une époque de défis mondiaux sans précédent.

«Nous avons une responsabilité importante pour maintenir la paix et promouvoir la prospérité mondiale, et partageons des intérêts communs», a-t-il déclaré.

«La Chine souhaite maintenir et développer les relations Chine-Corée du Sud avec la Corée du Sud, et renforcer la communication et la coopération sur les plateformes multilatérales, y compris le Groupe des 20, et fournir au monde plus d'énergie positive et de stabilité en établissant conjointement un véritable multilatéralisme».

Xi a déclaré qu'il accepterait volontiers la précédente invitation de Yoon à se rendre en Corée du Sud une fois la pandémie maîtrisée et a demandé que Yoon se rende également en Chine.

Le sommet avec Xi devait être la dernière rencontre bilatérale de Yoon au cours de sa tournée en Asie du Sud-Est, qui a également compris des sommets séparés avec Biden et le Premier ministre japonais Fumio Kishida, ainsi qu'un sommet trilatéral impliquant les trois hommes.

La Corée du Nord a également occupé une place importante dans ces réunions, Yoon et Biden s'étant engagés à répondre par «une force écrasante en utilisant tous les moyens disponibles» au cas où la Corée du Nord utiliserait des armes nucléaires.

La dernière rencontre entre les dirigeants de la Corée du Sud et de la Chine remonte à décembre 2019, lorsque le président de l'époque, Moon Jae-in, a tenu une réunion bilatérale avec Xi en marge d'un sommet Corée du Sud-Chine-Japon à Pékin.

eloise@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page