Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Un jour dans l'histoire de la Corée

29 novembre

1940 -- Le siège de l'Armée de libération de la Corée (KLA) quitte Chongqing pour s'installer à Xi'an, en Chine.

1987 -- Un vol de Korean Air transportant des passagers en provenance de Bagdad à destination de Séoul explose dans le ciel birman. Des agents nord-coréens sont accusés d'être à l'origine de l'attentat, parmi lesquels Kim Hyon-hui, qui est transférée à Séoul.

1989 -- La Corée du Sud et l'Union soviétique établissent des relations diplomatiques de niveau consulaire.

2002 -- Dacom Corp. rachète Powercomm Co.

2012 -- La troisième tentative de la Corée du Sud pour envoyer une fusée spatiale dans l'espace depuis son territoire est reportée à cause de problèmes dans la partie supérieure de la fusée Korea Space Launch Vehicle-1 (KSLV-1).

2015 -- Les consortiums menés par le géant des technologies de l'information Kakao Corp. et l'opérateur mobile KT Corp., remportent la licence préliminaire pour ouvrir la première banque entièrement en ligne du pays.

2016 -- La présidente Park Geun-hye donne sa troisième allocution devant le peuple dans le cadre du scandale d'interférence dans les affaires de l'Etat par Choi Soon-sil, confidente de longue date de Park. Elle dit confier la question de son retrait du poste, incluant la réduction du mandat présidentiel, dans les mains de l'Assemblée nationale.

2017 -- La Corée du Nord tire un missile balistique intercontinental (ICBM) Hwasong-15 depuis une zone située au nord de Pyongyang. Le missile vole sur une distance d'environ 950 km à une altitude maximale de 4.475 km pendant 53 minutes avant de retomber dans la mer de l'Est.

2018 -- La Cour suprême maintient les verdicts ordonnant à la société japonaise Mitsubishi Heavy Industries Ltd. d'indemniser des victimes coréennes pour les avoir forcées à travailler sans rémunérations au cours de la Deuxième Guerre mondiale.

Le tribunal confirme les verdicts prononcés par des cours d'appel concernant deux poursuites judiciaires distinctes en dommages et intérêts, qui avaient ordonné à Mitsubishi de verser entre 100 et 120 millions de wons (89.000-109.000 dollars) à chacune des quatre plaignantes dont Yang Geum-duk et un membre de la famille d'une victime, et 800 millions de wons à chacune des six autres victimes.

(FIN)

Accueil Haut de page