Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Des chefs d'entreprises sud-coréens et saoudiens discutent de la coopération future

International 17.11.2022 à 11h24
Ci-dessus, le site du projet Neom de l'Arabie saoudite, le lundi 7 novembre 2022.

Ci-dessus, le site du projet Neom de l'Arabie saoudite, le lundi 7 novembre 2022.

SEOUL, 17 nov. (Yonhap) -- Des chefs d'entreprises de la Corée du Sud et de l'Arabie saoudite ont discuté ce jeudi des moyens d'approfondir le partenariat économique, citant le changement climatique, les technologies spatiales et le secteur bio comme des nouveaux secteurs où les deux parties pourront coopérer à travers des investissements futurs.

Le forum du Conseil d'affaires Séoul-Riyad, coorganisé par la Chambre de commerce et d'industrie de Corée (KCCI) et la Fédération des Chambres saoudiennes, a eu lieu alors que le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane est actuellement en visite en Corée du Sud pour un voyage qui devrait se concentrer sur l'amélioration des liens commerciaux entre les deux pays. Il est arrivé à Séoul dans la nuit de mercredi à jeudi.

Les participants du rassemblement ont noté que l'initiative Vision 2030 de Riyad ayant pour objectif d'assurer la transition du royaume vers un nouveau modèle de développement économique, plus libéral et plus ouvert sur le monde, promu par le prince saoudien, offre une occasion pour les deux pays de booster les investissements, alors qu'ils ont montré un vif intérêt pour les projets Neom et de la mer Rouge.

Le projet Neom vise à construire une nouvelle ville durable écologique avec des technologies intelligentes et un grand site touristique dans la province de Tabuk, dans le nord-ouest du pays. Le projet de la mer Rouge consiste à créer une destination touristique de luxe le long de la côte ouest de l'Arabie saoudite. La Vision 2030 appelle à réduire la dépendance saoudienne vis-à-vis du pétrole et à s'assurer d'autres moteurs de croissance. La Corée du Sud est l'un des cinq pays partenaires clés sélectionnés par Riyad pour l'initiative.

La coopération économique entre la Corée du Sud et l'Arabie saoudite devrait se diversifier avec la coopération pour la lutte contre le changement climatique, les technologies numériques bio, ainsi que dans les domaines traditionnels comme les infrastructures, la construction et l'énergie, a fait savoir Kang Moon-soo, un chercheur de haut niveau à l'Institut coréen de politique économique internationale (KIEP) durant sa présentation au forum.

«Alors que la Corée et l'Arabie saoudite ont déclaré la neutralité carbone et font des efforts pour étendre l'utilisation des énergies renouvelables comme l'hydrogène, nous devons intensifier la coopération mutuelle pour la diversification énergétique», a indiqué Kang. «La diversification de la coopération est également nécessaire dans les nouveaux secteurs, tels que le divertissement, les technologies aérospatiales, le secteur bio et le tourisme, alors que Riyad est actif pour investir dans ces industries», a-t-il déclaré.

Quelque 40 participants ont assisté à l'événement, dont Kim Don-wook, vice-président de Hyundai Motor Co., Fahad Wallan, patron du groupe Wallan, ainsi que des représentants du comité de coopération économique.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page