Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

G20 à Bali : rencontre entre chefs des diplomaties sud-coréenne et surinamaise

International 17.11.2022 à 14h42
Le ministre des Affaires étrangères Park Jin (2e depuis la dr.) et son homologue surinamais Albert Ramdin (2e depuis la g.) s'entretiennent le 16 novembre 2022 à Bali, en Indonésie, en marge du sommet du G20. (Photo fournie par le ministère des Affaires étrangères. Revente et archivage interdits)

Le ministre des Affaires étrangères Park Jin (2e depuis la dr.) et son homologue surinamais Albert Ramdin (2e depuis la g.) s'entretiennent le 16 novembre 2022 à Bali, en Indonésie, en marge du sommet du G20. (Photo fournie par le ministère des Affaires étrangères. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 17 nov. (Yonhap) -- Le ministre des Affaires étrangères Park Jin a rencontré mercredi son homologue surinamais Albert Ramdin pour discuter des moyens de renforcer la coopération bilatérale, a fait savoir aujourd'hui le ministère des Affaires étrangères.

Lors d'une réunion tenue en marge du sommet du G20 à Bali, en Indonésie, les deux chefs de diplomatie se sont mis d'accord pour développer davantage les relations amicales qui se poursuivent depuis l'établissement des liens diplomatiques en 1975, selon le ministère.

En particulier, Park a exprimé ses remerciements pour le sacrifice des soldats surinamais qui ont participé à la guerre de Corée (1950-1953), en ajoutant que le gouvernement envisage d'accroître le soutien aux anciens combattants et membres de leur famille. Un total de 115 soldats surinamais rattachés à l'armée néerlandaise ont combattu aux côtés de la Corée du Sud pendant le conflit qui a duré trois ans.

Ils ont également discuté de moyens de coopération concrets. Ramdin a demandé des investissements sud-coréens dans les domaines de l'énergie, des ressources, de l'agriculture, de la pêche et du tourisme. Il a fait part de son souhait d'approfondir les liens diplomatiques avec Séoul en soulignant le potentiel du Suriname en tant que centre d'approvisionnement en Amérique latine.

Le ministre Park a de son côté sollicité le soutien de Paramaribo à la candidature de la Corée du Sud en vue d'accueillir l'Exposition universelle de 2030 dans sa ville portuaire de Busan et de devenir un membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies.

Cette rencontre attire une attention particulière alors qu'elle est intervenue après que le gouvernement surinamais a affiché son mécontentement suite à la description négative de son pays dans une série télévisée sud-coréenne diffusée sur Netflix, intitulée «Narco-Saints» en anglais et «Suriname» en Corée du Sud. Le ministère des Affaires étrangères avait souligné qu'il déployait des efforts pour maintenir des liens amicaux avec le Suriname.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page