Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul : «Aucune information sur le déploiement d'ICBM Hwasong-17» du Nord

Corée du Nord 21.11.2022 à 13h52
La Corée du Nord tire un missile balistique intercontinental (ICBM) Hwasong-17 depuis l'aéroport international de Pyongyang, le vendredi 18 novembre 2022, a rapporté le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Kim Jong-un et sa fille
ICBM

SEOUL, 21 nov. (Yonhap) -- A la suite du tir de missile balistique intercontinental (ICBM) nord-coréen de type Hwasong-17, en présence du leader Kim Jong-un le 18 novembre dernier, les autorités militaires sud-coréennes ont mis en garde contre le déploiement de cet ICBM en disant que «nous estimons que l'ICBM lancé le 18 novembre est de type Hwasong-17 comme le prétend la Corée du Nord, mais nous ne disposons pas d'information sur son déploiement sur le terrain».

Dans un briefing de routine, Kim Joon-rak, chargé des relations publiques du Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) de Séoul a dit ce lundi que «les autorités américaines et sud-coréennes mènent actuellement une analyse supplémentaire». Cette question a été posée par des journalistes en se basant sur le communiqué rapporté par l'agence de presse officielle nord-coréenne qui a mentionné que «les forces stratégiques nucléaires de l'Etat» qui contrôlent les ICBM, montrant l'existence de troupes qui assurent l'opération des ICBM déployés sur le terrain.

Le lendemain matin du tir d'ICBM de type Hwasong-17, l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a rapporté que le tir d'ICBM appelé Hwasongpo-17 (''po'' à la fin du mot veut dire en coréen ''canon'') a eu lieu la veille depuis l'aéroport international de Sunan à Pyongyang en présence de Kim Jong-un qui était accompagné de sa fille. D'après le rapport, l'ICBM a parcouru la distance de 999,2 km pendant 4.135 secondes en atteignant une altitude maximale de 6.040,9 km avant de retomber en haute mer comme prévu en mer de l'Est.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page