Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Musique : la consommation de pop étrangère en baisse à 22% sur le marché local

Hallyu 22.11.2022 à 14h14
Des girls band de K-pop. (Photomontage de Yonhap TV)

SEOUL, 22 nov. (Yonhap) -- Le bilan de la consommation de musique sur le marché local durant les neuf premiers mois de cette année, compilé par Circle Chart (anciennement Gaon Chart), a montré que la musique pop venant de l'étranger a connu une baisse significative depuis l'année dernière et sa proportion en moyenne mensuelle ne représente que 22% du total durant la période citée, tandis que la consommation de K-pop, en particulier celle de girls bands, a connu une bonne progression.

La part de la musique pop étrangère sur le marché local s'est élevée à 23,9% en 2018 avant de se retrouver à 27,5% en 2019, 31,4% en 2020 et 27,2% en 2021. Le bilan sur les neuf premiers mois de cette année pour la musique pop étrangère a affiché une diminution de 12,6% en glissement annuel. De plus, il n'y a que six chansons étrangères dans le Top 100 du classement cette année alors que l'an dernier il y en avait 12. Le classement numérique général de Circle Chart prend en compte les streamings, les téléchargements et les ventes de fonds sonores (background music).

Le manque de hits des superstars de la pop étrangère serait une cause de cette diminution, tandis que la performance des girls bands a également été reflétée dans ce bilan de consommation de la musique pop sur le marché local. Entre autres, l'album «Born Pink» du groupe Blackpink, brisant un silence d'un an et 10 mois, est devenu un phénomène. Cet album a même pris la tête du principal classement des albums aux Etats-Unis, Billboard 200.

L'avènement de nouveaux girls bands est aussi remarquable cette année avec notamment Ive, Le Sserafim et NewJeans qui ont connu un succès dès leurs débuts. L'analyste en chef de Circle Chart, Kim Jin-woo, a expliqué qu'«il est normal de voir le phénomène d'ascension de la musique coréenne quand il y a un recul de la pop étrangère et vice-versa». Les chansons étrangères qui ont fait leur entrée dans le classement Top 100 de cette année incluent «Peaches» de Justin Bieber, «Stay» de The Kid Laroi, «2002» d'Anne-Marie et «Bad Habits» d'Ed Sheeran.

Le retour de Taylor Swift et Sam Smith en septembre pourrait effectivement avoir été un facteur de changement de cette donne mais leur influence sur le marché n'est pas si importante et la performance des girls bands de K-pop restera intacte pour tracter la tendance haussière sur le marché local, d'après les explications de l'analyste Kim.

La part de la pop étrangère par rapport à la musique coréenne. (Photo fournie par l'analyste de Circle Chart, Kim Jin-woo. Revente et archivage interdits)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page