Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

NIS : la fille aperçue au tir d'essai d'ICBM nord-coréen serait la 2e fille de Kim Jong-un

Corée du Nord 22.11.2022 à 14h30
Kim Jong-un et sa fille
ICBM
Kim Jong-un et sa fille
Kim Jong-un

SEOUL, 22 nov. (Yonhap) -- Le Service national du renseignement (NIS) estime que la petite fille qui a accompagné le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors du dernier tir d'essai de missile balistique intercontinental (ICBM) serait sa deuxième fille, a-t-on appris auprès du député Yoo Sang-bum du Parti du pouvoir du peuple (PPP).

«Le NIS juge aussi que la fille qui a accompagné Kim lors du dernier lancement d'ICBM est sa deuxième fille Kim Ju-ae, nous a-t-il confirmé», a déclaré aux journalistes Yoo après une réunion plénière de la commission du renseignement de l'Assemblée nationale.

L'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a rapporté samedi dernier que Kim a assisté en personne la veille à l'ensemble du processus du tir d'essai d'ICBM Hwasong-17 et était accompagné de son épouse Ri Sol-ju et de sa fille bien-aimée sur le site en publiant plusieurs photos d'eux. Dans sa première apparition en public, la fille en question était vêtue d'une doudoune blanche et d'un pantalon noir avec des chaussures rouges, marchait main dans la main avec le numéro un nord-coréen autour du missile et regardait le lancement.

«Il y a des points de vue selon lesquels elle est légèrement grande par rapport aux enfants de neuf ans en moyenne mais le NIS a confirmé son estimation basée sur des informations selon lesquelles elle est relativement grande», a noté Yoo. La Corée du Nord n'avait jamais confirmé l'existence des enfants de Kim. L'agence du renseignement sud-coréenne présume que Kim et sa femme se seraient mariés en 2009 et auraient deux filles et un garçon, nés en 2010, 2013 et 2017.

A propos de l'intention du dirigeant nord-coréen derrière ce dévoilement, le NIS suppose qu'il aurait voulu montrer sa volonté ferme d'assurer la sécurité des futures générations, a-t-il ajouté. Concernant les opinions selon lesquelles le Nord pourrait procéder à son septième test nucléaire, Yoo a indiqué que la possibilité était grande alors que son objectif est d'achever le développement d'armes nucléaires et de missiles.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page