Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les USA continueront à travailler avec la Chine pour stopper les provocations du Nord

Corée du Nord 23.11.2022 à 09h18
La porte-parole adjointe du Pentagone, Sabrina Singh, donne un point de presse quotidien au Pentagone à Arlington, le mardi 22 novembre 2022. (Capture du site Internet du département de la Défense. Revente et archivage interdits)

WASHINGTON/SEOUL, 23 nov. (Yonhap) -- La porte-parole adjointe du Pentagone, Sabrina Singh, a déclaré ce mardi (heure locale) que les Etats-Unis continueraient à travailler avec la Chine et d'autres pays pour empêcher la Corée du Nord de mener des actions provocatrices supplémentaires.

Singh a indiqué que le secrétaire à la Défense américain Lloyd Austin avait également soulevé la question de la Corée du Nord lors d'une réunion avec son homologue chinois, le général Wei Fenghe, au Cambodge. «Nous avons beaucoup parlé des impacts et actions déstabilisateurs de la Corée du Nord et nous continuerons à dire clairement nos préoccupations», a-t-elle déclaré lors d'un point de presse. «Et nous la traiterons non seulement avec la Chine mais aussi avec d'autres pays du monde entier», a-t-elle souligné.

Le coordinateur des communications stratégiques du Conseil de sécurité nationale, John Kirby, a dit de son côté que la Chine n'exerce pas de pression nécessaire sur la Corée du Nord pour aider Pyongyang à stopper ses actions provocatrices. Il a fait ces remarques un jour après que Pékin a bloqué de nouveau les efforts menés par Washington pour que le Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) condamne les récents tirs de missiles de la Corée du Nord.

«La Chine est toujours un gouvernement qui n'a pas exercé la pression que nous pensons qu'elle peut placer sur Pyongyang afin d'arrêter ses actions provocatrices», a estimé Kirby lors d'un point de presse virtuel.

La Corée du Nord a tiré un record de 63 missiles balistiques cette année, dont huit ICBM, selon l'ambassadrice américaine auprès des Nations unies (ONU), Linda Thomas-Greenfield. Les Etats-Unis ont appelé lundi le CSNU à prendre une action suite aux récentes provocations balistiques de la Corée du Nord en affirmant que l'absence d'action en raison de l'opposition de la Chine et de la Russie a permis à Pyongyang de continuer ses actes de provocation.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page