Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Qatar 2022 : aucun incident sur la place Gwanghwamun malgré la présence de plus de 26.000 personnes

Actualités 25.11.2022 à 09h00
Rassemblement
Diables rouges
Des forces de l'ordre déployées sur la place Gwanghwamun lors du premier match de la Corée du Sud contre l'Uruguay dans le groupe H de la Coupe du monde au Qatar, le jeudi 24 novmebre 2022.

SEOUL, 25 nov. (Yonhap) -- Plus de 26.000 personnes se sont rassemblées sur la place Gwanghwamun la nuit dernière pour encourager la Corée du Sud lors de son premier match de la Coupe du monde 2022 contre l'Uruguay, ont fait savoir la ville de Séoul et la police, mais aucun incident lié à la sécurité ne s'est produit, la population et les autorités ayant tenté de tirer les leçons de la récente bousculade à Itaewon.

La foule était plus nombreuse que prévu, le groupe de supporters de l'équipe nationale sud-coréenne, appelé les Diables rouges, ayant anticipé la venue d'environ 8.000 personnes. La place avait été divisée initialement en cinq zones mais, suite à l'augmentation de la densité de la foule, la police a retiré certaines clôtures et interdit la circulation des voitures sur une partie des voies à l'est de la place pour laisser plus d'espace.

La police a déployé tous les efforts pour maintenir l'ordre public et protéger la sécurité des personnes rassemblées alors que la nation est encore sous le choc de la bousculade qui a tué plus de 150 personnes lors des célébrations d'Halloween à Itaewon le mois dernier.

La police, la ville de Séoul et les Diables rouges ont déployé en effet pas moins de 1.400 personnes pour assurer la sécurité, en forte hausse par rapport à environ 90 personnes dépêchées sur place lors d'un match du pays à la Coupe du monde en Russie il y a quatre ans, où 55.000 supporters s'étaient rassemblés sur les places de Séoul et de Gwanghwamun, selon les Diables rouges.

A la fin du match vers minuit, la place a déversé des flots de supporters autour des clôtures et ceux qui trouvaient dans la cloison ont attendu leur tour pour rentrer. Les agents de sécurité ont orienté la foule à l'aide de bâtons lumineux pour éviter les bousculades.

Aux sorties de métro, la police a mis en place des clôtures et contrôlé la foule pour que seules deux ou trois personnes entrent en même temps. Selon la salle de situation aménagée sur place par la ville de Séoul, aucune situation d'urgence ne s'est produite la nuit dernière.

«J'ai trouvé que la sécurité a été très bien gérée», a déclaré Lee Won-hyeok, 29 ans, notant notamment les efforts de la police visant à assurer un bon passage et contrôler la situation, ainsi que ceux des citoyens à respecter l'ordre public. «Il n'y a pas eu de bouchons car les personnes qui restaient sur le chemin ont été priées de se déplacer immédiatement», a témoigné un autre passant. «Je trouve d'autant plus regrettable le drame à Itaewon qu'une telle gestion aurait suffi pour l'empêcher.»

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page