Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'USFK accueillera un commandement régional de l'U.S. Space Force

National 27.11.2022 à 10h29
Photo fournie par l'U.S. Space Force montrant le lancement d'une fusée à la station spatiale de Cap Canaveral en juin 2021.

Photo fournie par l'U.S. Space Force montrant le lancement d'une fusée à la station spatiale de Cap Canaveral en juin 2021.

SEOUL, 27 nov (Yonhap) -- Les Forces américaines en Corée du Sud (USFK) accueilleront un commandement de l'U.S. Space Force (USSF), qui sera probablement le deuxième commandement spatial régional à être établi par les Etats-Unis en dehors de leur continent, dans un contexte de menaces croissantes posées par les missiles de la Corée du Nord, ont déclaré hier des sources en Corée du Sud.

Le ministère américain de la Défense prévoit d'établir un commandement de la Space Force sous l'aile de l'USFK, et l'USSF devrait intégrer cet organe dans sa structure organisationnelle d'ici la fin de l'année, selon plusieurs sources gouvernementales de haut niveau.

Le commandement envisagé en Corée du Sud devrait être le deuxième quartier général du commandement spatial américain à être lancé en dehors du continent américain, après le premier établi dans le cadre du du Commandement pour l'Indo-Pacifique des Etats-Unis (USINDOPACOM) basé à Hawaï au début du mois.

Le lancement devrait permettre à l'USFK de détecter et de suivre les véhicules aériens volant dans l'exosphère, à un moment où l'on pense que la Corée du Nord possède la capacité de lancer des missiles balistiques intercontinentaux à armement nucléaire vers le continent américain. Les sources ont prédit que le nouvel organe de l'USFK sera plus petit que le commandement de la composante spatiale à Hawaï, qui compte environ 20 personnes.

Une fois installé, le nouveau commandement de la composante spatiale sera relié à l'U.S. Space Force et à l'U.S. Space Forces Indo-Pacific par le biais du système de réseau militaire, connu sous le nom de C4i, afin de partager des informations en temps réel concernant les activités nucléaires et de missiles de la Corée du Nord. Les Etats-Unis seraient également en passe d'établir un commandement supplémentaire de la composante spatiale sous le commandement central en charge du Moyen-Orient d'ici la fin 2022.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page