Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les camionneurs en grève et le gouvernement vont négocier la semaine prochaine

National 27.11.2022 à 14h03
Grève des camionneurs
Grève des camionneurs

Des camionneurs syndiqués, affiliés à la Confédération coréenne des syndicats (KCTU), scandent des slogans près d'un port à Busan, dans le sud-est du pays, le jeudi 24 novembre 2022 alors qu'ils sont rassemblés pour se joindre à une grève générale à l'échelle nationale afin de demander au gouvernement d'abolir de manière permanente l'élimination progressive d'un système de tarification du transport de marchandises garantissant un salaire de base pour les camionneurs.

Des camionneurs font part de leurs revendications lors du lancement de la grève devant un dépôt de conteneurs dans la ville d'Uiwang, le jeudi 24 novembre 2022.

Des camionneurs font part de leurs revendications lors du lancement de la grève devant un dépôt de conteneurs dans la ville d'Uiwang, le jeudi 24 novembre 2022.

Grève des camionneurs
Grève des camionneurs

Des camions porte-conteneurs sont garés le jeudi 24 novembre 2022 à un dépôt de conteneurs à Uiwang, au sud de Séoul. La Solidarité des camionneurs affiliée à la Confédération coréenne des syndicats (KCTU) a entamé une grève plus tôt dans la journée.

SEOUL, 27 nov. (Yonhap) -- Les camionneurs en grève et le gouvernement se rencontreront la semaine prochaine pour chercher une solution au débrayage national qui a continué à perturber les chaînes d'approvisionnement dans les industries du ciment et de l'acier au cours de son quatrième jour dimanche.

Le syndicat des camionneurs et le gouvernement ont accepté de se réunir lundi après-midi dans la ville administrative de Sejong, leurs premières négociations depuis le début de la grève. Toutefois, nombreux sont ceux qui voient peu de chances d'aboutir à une percée, le gouvernement ne souhaitant toujours pas rendre permanent le système des taux de fret, comme le réclament avec véhémence les grévistes.

Les camionneurs se sont mis en grève générale jeudi, la deuxième grève de l'année en moins de six mois, pour demander au gouvernement d'abolir la date limite d'application du système tarifaire garantissant des taux de fret minimums, en invoquant les prix élevés du carburant. Ces règles doivent expirer à la fin de cette année.

Selon le ministère des Transports, au moins 5.400 des 22.000 membres de l'Union de solidarité des camionneurs de fret participaient à la grève depuis samedi. Le ministère a indiqué que le mouvement des conteneurs dans 12 grands ports de 17 heures vendredi à 10 heures samedi est tombé à 13.084 équivalents vingt pieds (EVP), soit 35% du niveau normal.

D'importantes ruptures d'approvisionnement ont été signalées dans les industries du ciment et de l'acier, alimentant les craintes que les ruptures d'approvisionnement en ciment ne provoquent l'arrêt brutal de nombreux chantiers de construction dès lundi.

Le président Yoon Suk-yeol a prévenu que le gouvernement pourrait recourir à un décret pour forcer les camionneurs en grève à reprendre le travail. Won Hee-ryong, ministre du Territoire, de l'Infrastructure et des Transports, a déclaré à la radio KBS que le gouvernement avait terminé les préparatifs au niveau opérationnel en vue d'utiliser le décret pour briser la grève.

«Pour émettre un ordre de reprise du travail, nous devons déterminer avec précision qui a refusé de travailler», a déclaré Won, ajoutant que le gouvernement se conformerait strictement aux exigences légales s'il utilisait cet ordre. Won a également évoqué la possibilité que l'ordre soit émis dès la semaine prochaine.

Le gouvernement étudie la possibilité d'émettre un ordre de retour au travail dans les industries les plus durement touchées par la grève, comme les secteurs du ciment ou du béton prêt à l'emploi. Le gouvernement n'a jamais émis un tel ordre depuis son introduction en 2004.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page