Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La croissance coréenne pourrait rester inférieure à la moyenne de l'OCDE

Actualités 28.11.2022 à 09h38
(Photomontage fourni par Yonhap News TV. Revente et archivage interdits)

(Photomontage fourni par Yonhap News TV. Revente et archivage interdits)

Comparaison des taux de croissance du troisième trimestre 2022 des pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (Image capturée du site Internet de l'OCDE. Revente et archivage interdits)

Comparaison des taux de croissance du troisième trimestre 2022 des pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (Image capturée du site Internet de l'OCDE. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 28 nov. (Yonhap) -- L'économie du pays pourrait afficher cette année une croissance inférieure à la moyenne des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour la deuxième année consécutive, ont montré ce lundi des données de la Banque de Corée (BOK) et de l'organisation basée à Paris.

L'économie sud-coréenne a progressé de 0,3% en glissement trimestriel au troisième trimestre, un taux de croissance en deçà de la moyenne de 0,4% de l'OCDE, plaçant le pays à la 13e position parmi les 29 pays qui ont annoncé leur chiffre trimestriel jusqu'à présent.

C'est la première fois depuis le début de l'année que le taux de croissance de la Corée du Sud se retrouvait en dessous de la moyenne de l'OCDE alors qu'il s'est élevé à 0,6% au premier trimestre et 0,7% au deuxième, contre 0,3% et 0,5% pour les pays de l'OCDE en moyenne, respectivement.

Il est donc possible que le pays du Matin-Clair enregistre une croissance moins importante que la moyenne de l'OCDE pour l'ensemble de cette année. Pour la Corée du Sud, l'OCDE a récemment prévu une croissance de 2,7% en 2022, chiffre plus faible que la moyenne de 2,8% avancée pour tous les Etats membres de l'OCDE.

Depuis son adhésion au club des riches en 1996, la Corée du Sud n'a vu son taux de croissance annuelle se retrouver en dessous de la moyenne de l'OCDE qu'en 1998 (-5,1%) et l'année dernière (4,1%). Au cours des deux années citées, les économies des pays membres de l'OCDE ont crû de 2,9% et 5,6% en moyenne, respectivement.

En 1998, la Corée du Sud a été frappée de plein fouet par la crise financière asiatique (1997-1998). Son taux de croissance plus faible que la moyenne de l'OCDE l'année dernière a été attribué à l'effet de base alors que l'économie coréenne avait su limiter sa chute à -0,7% en 2020, année où le nouveau coronavirus (Covid-19) a paralysé toutes les activités économiques et les pays membres de l'OCDE ont vu leur économie reculer de 4,4% en moyenne.

Si l'économie coréenne affiche réellement une croissance inférieure à la moyenne de l'OCDE cette année, ce sera une première dans un contexte d'absence de crise. La Corée du Sud, qui tirait vers le haut le taux de croissance moyen de l'OCDE dans le passé, est ainsi en train de s'installer dans une croissance faible et les perspectives sont loin d'être optimistes pour l'année prochaine.

Dans son dernier rapport, l'OCDE a abaissé sa prévision de croissance économique pour la Corée du Sud à 1,8% l'année prochaine après sa précédente estimation de 2,2%, tout en maintenant sa prévision pour l'économie mondiale et les économies du G20 à 2,2%. Elle a par ailleurs revu à la hausse sa projection pour la zone euro à 0,5%, contre 0,3% plus tôt.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page