Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Yoon : «La grève des camionneurs est comme la menace du nucléaire nord-coréen»

National 05.12.2022 à 09h33

SEOUL, 05 déc. (Yonhap) -- Face à la grève des syndiqués de la Solidarité des camionneurs réclamant la pérennisation du système tarifaire pour un minimum de frets garantissant la sécurité routière, le président Yoon Suk-yeol aurait dit que «c'est comme la menace du nucléaire nord-coréen», selon plusieurs sources du bureau présidentiel dans des contacts téléphoniques avec Yonhap, ce lundi.

Tout récemment, Yoon a indiqué à une réunion à huis clos avec des collaborateurs que «si jamais on se soumet aux actes illégaux et à la violence, le cercle vicieux se répétera» et a fait une remarque sur le nucléaire nord-coréen allant dans le même sens : «Si on avait mené notre politique contre le Nord en suivant le principe qu'on ne tolère jamais le nucléaire, on n'aurait pas les menaces nucléaires nord-coréennes d'aujourd'hui.»

Alors, à la réunion des ministres tenue hier, Yoon a réitéré sa position de dureté en disant que «la Solidarité des camionneurs prive la liberté des autres et prend en otage l'économie nationale pour ses propres intérêts», ajoutant qu'il s'agit d'«une grave menace contre l'Etat de droit. […] Il n'y a rien à obtenir à travers des actes illégaux». Tout récemment, Yoon a utilisé les mêmes expressions en répétant qu'«il n'y a rien à obtenir à travers le nucléaire».

La comparaison des activités du syndicat avec la Corée du Nord ne s'arrête pas au président Yoon. Le porte-parole du Parti du pouvoir du peuple (PPP), Park Jung-ha, a diabolisé la Confédération coréen des syndicats (KCTU) à laquelle la Solidarité des camionneurs est affiliée en disant que «la KCTU qui représente la Corée du Nord, il faudra changer son nom comme KCTU en Parti du travail de la Corée du Nord».

Park a critiqué le fait que la KCTU a reçu une lettre de solidarité de la Fédération générale des syndicats de Corée du Nord (GFTUK) et l'a postée sur son site Web. Un officiel du bureau présidentiel a également fait une remarque en disant que «je me demande si la KCTU mène ses activités syndicales correspondant à l'identité du peuple et de la nation.»

Le président Yoon Suk-yeol prend la parole lors d'une réunion des ministres organisée au bureau présidentiel dans un contexte de grève des camionneurs, le dimanche 4 décembre 2022. (Photo fournie par le bureau présidentiel. Revente et archivage interdits)

Le président Yoon Suk-yeol prend la parole lors d'une réunion des ministres organisée au bureau présidentiel dans un contexte de grève des camionneurs, le dimanche 4 décembre 2022. (Photo fournie par le bureau présidentiel. Revente et archivage interdits)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page