Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Une sous-commission parlementaire adopte des projets de loi sur la suppression de l'«âge coréen»

National 06.12.2022 à 18h43

SEOUL, 06 déc. (Yonhap) -- Une sous-commission parlementaire a adopté ce mardi une série de projets de loi exigeant l'utilisation du système international de comptage de l'âge dans tous les domaines judiciaires et administratifs, plutôt que le système coréen de comptage de l'âge.

La sous-commission législative du comité législatif et judiciaire de l'Assemblée nationale a adopté des révisions de la loi civile et de la loi générale sur l'administration publique, qui unifieraient les multiples systèmes d'âge du pays pour les aligner sur le système internationalement reconnu dans lequel l'âge est basé sur la date de naissance.

En Corée du Sud, trois systèmes d'âge sont actuellement utilisés. Le système le plus couramment utilisé est celui dit de l'âge coréen, selon lequel une personne atteint l'âge de 1 an le jour de sa naissance et ajoute une année le premier jour de la nouvelle année.

Le deuxième système est le système internationalement reconnu, selon lequel l'âge d'une personne est déterminé en fonction de sa date de naissance, tandis que le troisième système ajoute une année à l'âge d'une personne le premier jour de la nouvelle année.

Les critiques craignent que les différents systèmes ne soient source de confusion dans la fourniture des services sociaux, médicaux et administratifs et n'entraînent des coûts sociaux inutiles.

Le président Yoon Suk-yeol s'est engagé à unifier le système d'âge comme l'une de ses promesses de campagne.

Dans le cadre de ces révisions, l'âge d'une personne sera calculé et indiqué selon sa date de naissance, à l'exception de cas particuliers prévus par la loi.

L'âge sera indiqué en mois pour les enfants nés il y a moins d'un an.

Les révisions devraient être examinées mercredi par la commission parlementaire de la législation et de la justice avant d'être présentées en session plénière de l'Assemblée nationale.

Elles entreront en vigueur six mois après sa promulgation si elles sont adoptées.

Illustration de l'agence de presse Yonhap sur l'introduction d'un système d'âge unifié.

Illustration de l'agence de presse Yonhap sur l'introduction d'un système d'âge unifié.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page