Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le ministre des Finances rejette la demande du PD de réduire fortement le budget 2023

Economie 09.12.2022 à 20h41

SEOUL, 09 déc. (Yonhap) -- Le ministre des Finances Choo Kyung-ho a rejeté ce vendredi l'appel du principal parti d'opposition, le Parti démocrate (PD), à réduire le budget 2023 de 7.700 milliards de wons (5,9 milliards de dollars), soulignant que sa demande ne tient pas compte des dépenses discrétionnaires.

L'Assemblée nationale a manqué la semaine dernière le délai légal pour adopter le premier plan budgétaire annuel élaboré par l'administration Yoon Suk-yeol, arrivée au pouvoir en mai, laissant aux partis rivaux jusqu'à vendredi pour le faire dans le cadre de la session ordinaire de l'Assemblée nationale.

«Lors de la réduction du budget, le Parlement devrait tenir compte à la fois de la réduction précédente et de l'augmentation des dépenses totales de l'année prochaine», a déclaré Choo, suggérant que la réduction devrait être ajustée à environ 1.300 milliards de wons.

Le parti au pouvoir, le Parti du pouvoir du peuple (PPP), et le PD sont en désaccord sur la portée de la réduction du budget, actuellement estimé à 639.000 milliards de wons. Le parti au pouvoir affirme que le gouvernement peut réduire ce montant de 2.600 milliards de wons au maximum.

Le PD affirme que le budget devrait être réduit d'au moins 5.100 milliards de wons, voire de 7.700 milliards de wons.

Le ministre des Finances a déclaré que la demande de l'opposition ne tient pas compte des changements dans les dépenses discrétionnaires.

Par exemple, le plan budgétaire 2023 a déjà réduit les dépenses discrétionnaires de 7.000 milliards de wons, alors que le montant a augmenté de 20.000 milliards au cours des cinq dernières années sous l'administration précédente, a déclaré Choo.

Le PPP, quant à lui, souhaite que le taux maximal d'imposition des sociétés soit progressivement ramené à 22% afin d'attirer davantage d'investissements. Le PD demande de conserver le taux actuel de 25%, affirmant que la proposition du PPP ne profite qu'aux conglomérats.

Le ministre des Finances, Choo Kyung-ho, à Séoul le 9 décembre 2022.

Le ministre des Finances, Choo Kyung-ho, à Séoul le 9 décembre 2022.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page