Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Yoon parle de «posture écrasante pour une guerre si on souhaite la paix»

National 29.12.2022 à 16h06
Yoon à l'ADD
Yoon à l'ADD

Le président Yoon Suk Yeol (au c.) prend la parole le jeudi 29 décembre 2022 lors d'une visite à l'Agence pour le développement de la défense (ADD), à Daejeon, destinée à faire le point sur les progrès du pays dans le développement de drones et de missiles. (Photo fournie par le bureau présidentiel. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 29 déc. (Yonhap) -- A la suite de l'infiltration de drones nord-coréens dans le ciel du Sud, le président Yoon Suk Yeol a indiqué que «c'est intolérable et il faut faire connaitre le prix sévère pour une provocation» lors de sa visite à l'Agence pour le développement de la défense (ADD) située à Daejeon, ce jeudi. Il a également noté qu'«il faut une posture écrasante pour une guerre si on souhaite la paix», en demandant aux armées de «réexaminer le plan de rénovation de nos forces armées contre la Corée du Nord qui cherche à renforcer les forces asymétriques.»

Yoon a noté que «la dissuasion contre les actes qui détruisent notre liberté sera possible par des répliques fermes et par la vengeance» en ajoutant que «si elle dispose du nucléaire ou d'armes de destruction massive, il faut donner un message clair à ceux qui font la provocation.»

Le bureau présidentiel avait annoncé plus tôt que le président Yoon Suk Yeol se rendrait à l'Agence pour le développement de la défense (ADD) afin d'inspecter les systèmes de surveillance et d'interception face aux menaces des drones nord-coréens. Dans un communiqué publié aujourd'hui, le bureau présidentiel a détaillé que «le président Yoon reconfirmera la volonté de réplique ferme contre les provocations nord-coréennes».

Concernant la pénétration dans le ciel du Sud par cinq drones nord-coréens le 26 décembre, Yoon a noté lors d'une réunion hier avec ses assistants qu'il faudra «une réplique ferme contre toutes les provocations nord-coréennes. Il ne faudra pas avoir peur même si laC orée du Nord dispose d'armes nucléaires.»

A travers sa visite, le président Yoon a demandé aux dirigeants des armées d'avoir une posture psychologique ferme et d'entamer des exercices militaires de combat réel. L'ADD a été instauré en 1970 par l'ex-président Park Chung-hee. Elle est aujourd'hui l'épine dorsale du développement d'armes, de la conception au test avant le déploiement.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page