Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Covid-19 : la Chine suspend la délivrance de visas de court séjour pour les Sud-Coréens

National 10.01.2023 à 18h07

SEOUL, 10 jan. (Yonhap) -- A la suite du renforcement des restrictions antivirus imposées aux voyageurs venant de Chine suite à la récente recrudescence des infections, les autorités chinoises ont suspendu la délivrance des visas de court séjour pour les Sud-Coréens par principe de réciprocité.

Actuellement, les voyageurs arrivant de Chine doivent soumettre un résultat négatif à un test de réaction par polymérase (PCR) effectué dans les 48 heures ou à un test antigénique dans les 24 heures avant leur embarquement. Parmi les Chinois, ceux qui effectuent un court séjour doivent passer un test PCR additionnel à leur arrivée à l'aéroport.

L'ambassade de Chine en Corée du Sud a posté un message sur son compte WeChat ce mardi annonçant la suspension de tous les types de visa de court séjour pour les Sud-Coréens sur ordre du gouvernement chinois. Les services diplomatiques de la Chine installés en Corée du Sud ont donc suspendu la délivrance des visas pour visite, commerce, tourisme, service médical et autres raisons personnelles.

Le poste diplomatique chinois à Séoul a détaillé que «cette mesure sera réajustée au fur et à mesure de l'annulation des mesures discriminatoires de la Corée du Sud contre la Chine». Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a répété son avertissement, à presque tous les briefings donnés récemment, de prendre des contre-mesures face au renforcement des contrôles sanitaires aux frontières des Etats-Unis, du Japon et de la Corée du Sud pour les passagers arrivant de Chine.

Lundi, le ministre chinois des Affaires étrangères Qin Gang a fait part de ses préoccupations sur les mesures de Séoul lors d'un entretien téléphonique avec son homologue sud-coréen Park Jin. Park a expliqué que la dernière restriction a été imposée selon «une base scientifique», a indiqué son bureau.

Concernant la mesure prise par Pékin, le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a déclaré que les deux pays se consultent et communiquent à travers leurs canaux diplomatiques.

«Nous allons continuer à communiquer étroitement avec la partie chinoise, faisant part de la position de notre gouvernement sur cela», a déclaré Lim Soo-suk, le porte-parole du ministère, lors d'un point de presse.

Il a réaffirmé que Séoul a renforcé ses mesures antivirus sur la base d'une analyse «scientifique et objective», après avoir partagé de manière transparente les informations concernées avec la communauté internationale.

Un responsable du ministère a cependant exprimé plus tard ses regrets aux journalistes concernant la décision de Pékin, et une telle position a déjà été transmise via leur canal diplomatique.

Vers un centre de dépistage
Vers un centre de dépistage

Des voyageurs en provenance de Chine se dirigent vers un centre de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) au terminal 1 de l'aéroport international d'Incheon, le lundi 9 janvier 2023, alors que le pays oblige les personnes arrivant de Chine de se soumettre à un test de réaction par polymérase (PCR) dans les 24 heures après leur arrivée dans le pays.

Suspension des émissions de visas
Suspension des émissions de visas

L'ambassade de Chine en Corée du Sud a annoncé sur son compte WeChat la suspension des émissions de visas de court séjour pour les Sud-Coréens, une mesure de représailles contre les règles antivirus renforcées de Séoul. (Capture du compte WeChat de l'ambassade de Chine en Corée du Sud. Revente et archivage interdits)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page