Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Nord va organiser une réunion parlementaire aujourd'hui

Actualités 17.01.2023 à 09h13
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prononce le 8 septembre 2022 un discours lors de la session du deuxième jour de l'Assemblée populaire suprême (APS) au palais de Mansudae à Pyongyang, a rapporté le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prononce le 8 septembre 2022 un discours lors de la session du deuxième jour de l'Assemblée populaire suprême (APS) au palais de Mansudae à Pyongyang, a rapporté le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 17 jan. (Yonhap) -- La Corée du Nord va tenir une réunion parlementaire clé plus tard dans la journée et l'attention est portée sur le dirigeant Kim Jong-un pour savoir s'il prononcera ou non un discours lié au développement des armes nucléaires et d'autres armes.

L'Assemblée populaire suprême (APS) organisera une réunion le 17 janvier pour discuter des tâches politiques, du budget de l'Etat et d'autres sujets concernant l'organisation pour l'année 2023, ont dit les médias nord-coréens le mois dernier. L'APS est l'organisation la plus puissante selon la Constitution nord-coréenne mais, en réalité, elle ne fait qu'approuver les décisions prises par le Parti du travail.

Lors du rassemblement, l'APS devrait approuver des décisions clés qui ont été prises lors de la réunion plénière de six jours du Parti à la fin de décembre de l'année dernière. Durant la réunion, Kim a appelé à augmenter «de manière exponentielle» l'arsenal nucléaire de son pays et a décrit la Corée du Sud comme un «ennemi évident». Il a aussi insisté sur le besoin de produire en masse des armes nucléaires tactiques et de développer un nouveau missile balistique intercontinental (ICBM) équipé de capacités de «contre-attaque nucléaire rapide».

Des experts ont indiqué qu'un des points les plus importants de la réunion d'aujourd'hui sera de savoir si Kim livrera un message visant la Corée du Sud ou les Etats-Unis alors que son pays a affirmé ses ambitions nucléaires. Durant une session de l'APS en septembre 2022, le dirigeant nord-coréen a annoncé publiquement la légalisation des armes nucléaires, alors que son Parlement a approuvé une nouvelle loi autorisant des frappes nucléaires préventives.

La Corée du Nord a aussi tiré plus de 70 missiles balistiques l'année dernière, le plus grand nombre de missiles lancés sur une seule année, dont un tir d'ICBM Hwasong-17, sur fond de spéculation selon laquelle elle pourrait effectuer un essai nucléaire dans un avenir proche. Certains observateurs ont prédit que Kim n'assisterait pas à la réunion parlementaire, étant donné que le pays se focalise plutôt sur les préparations des événements pour marquer le 75e anniversaire de la fondation de l'Armée populaire de Corée, le 8 février.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page