Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul ouvert à des échanges sportifs avec le Nord suite à la levée de la suspension par le CIO

Corée du Nord 17.01.2023 à 14h59
Logo du ministère de l'Unification.

Logo du ministère de l'Unification.

SEOUL, 17 jan. (Yonhap) -- Le ministère de l'Unification a déclaré ce mardi être entièrement disposé à coopérer avec la Corée du Nord dans le domaine sportif alors que le Comité international olympique (CIO) a levé la suspension à l'encontre de Pyongyang au début de cette année.

Interrogé sur la possibilité de voir une coopération sportive intercoréenne à l'avenir suite à la levée par le CIO de la suspension du Nord le 1er janvier, un officiel du ministère de l'Unification a répondu : «Si une telle occasion se présente, nous sommes entièrement disposés à coopérer (avec le Nord).» Il a également noté que le «plan audacieux» du gouvernement Yoon Suk Yeol incluait aussi ce genre d'échanges, en ajoutant que le gouvernement est ouvert au dialogue avec le Nord.

En septembre 2021, le CIO a décidé de suspendre le Comité olympique nord-coréen jusqu'à la fin de 2022 pour avoir décidé unilatéralement de ne pas participer aux Jeux olympiques d'été de Tokyo. La levée de cette suspension permettra au pays communiste de participer aux Jeux asiatiques de Hangzhou en septembre prochain et aux JO d'été de Paris en juillet 2024.

Lors d'un audit parlementaire annuel en septembre dernier, le ministère de l'Unification a fait part de son plan de favoriser les échanges sportifs intercoréens à l'occasion de grands événements sportifs internationaux comme les Jeux asiatiques de Hangzhou et les JO de la jeunesse d'hiver de 2024 mais aucune discussion n'a été engagée à cause de la montée des tensions intercoréennes.

Par ailleurs, le ministère a réaffirmé être en train d'examiner au niveau juridique la possibilité de reprendre la propagande par haut-parleurs le long de la frontière intercoréenne en cas d'annulation de l'accord militaire du 19-Septembre.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page