Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Yoon déclare à Davos que renforcer la résilience de la chaîne d'approvisionnement est la tâche la plus urgente

International 19.01.2023 à 20h52
Le président Yoon Suk Yeol prend la parole lors de la Korea Night 2023 pendant la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, le 18 janvier 2023.

Le président Yoon Suk Yeol prend la parole lors de la Korea Night 2023 pendant la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, le 18 janvier 2023.

DAVOS, 19 jan. (Yonhap) -- Le président Yoon Suk Yeol a déclaré ce jeudi à Davos que renforcer la résilience de la chaîne d'approvisionnement est la tâche la plus urgente à laquelle le monde est confronté et que la Corée du Sud est prête à être un partenaire clé dans cet effort.

Yoon a déclaré, au cours d'un discours prononcé lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial de Davos, que la chaîne d'approvisionnement mondiale a été fragmentée par la pandémie, les conflits géopolitiques, la rivalité pour l'hégémonie technologique et l'affaiblissement du système commercial multilatéral.

La guerre en Ukraine, a-t-il ajouté, a encore exacerbé les perturbations de la chaîne d'approvisionnement.

«La tâche la plus urgente de notre époque est de renforcer la résilience de la chaîne d'approvisionnement sur la base d'une solidarité réciproque», a dit le président. «Nous devons établir une chaîne d'approvisionnement résiliente et favoriser la coexistence des citoyens dans le monde entier en forgeant une solidarité robuste entre les nations.»

Yoon s'est engagé à ce que la Corée du Sud joue un rôle central en ce sens.

«La république de Corée, qui peut se targuer de posséder les meilleures technologies de production et capacités de fabrication au monde dans le domaine des semi-conducteurs, des batteries rechargeables, de la sidérurgie et des biotechnologies, sera un partenaire clé de la chaîne d'approvisionnement mondiale», a-t-il déclaré, en faisant référence à la Corée du Sud par son nom officiel.

«Nous nous alignerons et coopérerons avec des pays de confiance mutuelle dans le respect total des règles universelles afin de garantir la stabilité de la chaîne d'approvisionnement mondiale.»

Yoon a dit souhaiter une transition vers une économie à faible émission de carbone visant à répondre de manière appropriée à la crise climatique et à assurer la sécurité énergétique, à renforcer la coopération mondiale pour combler les lacunes dans la réponse aux menaces sanitaires et à établir un ordre numérique contribuant à la liberté et à la prospérité pour tous.

Le président a cité l'importance de l'énergie nucléaire et de l'hydrogène propre pour faire face à la crise climatique, précisant que les centrales nucléaires permettent un approvisionnement stable en électricité tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

«Le gouvernement coréen a déjà dévoilé un plan visant à poursuivre systématiquement l'objectif de neutralité carbone en augmentant la part de l'énergie nucléaire dans notre mix énergétique, renforçant ainsi notre sécurité énergétique», a-t-il déclaré.

«La république de Corée possède des capacités technologiques de classe mondiale dans le domaine de la production d'énergie nucléaire, ainsi que des capacités exceptionnelles de construction et d'exploitation de centrales nucléaires. Elle est disposée à travailler avec les nations qui ont besoin d'exploiter la technologie de l'énergie nucléaire pour atteindre leurs objectifs de neutralité carbone», a-t-il ajouté.

En ce qui concerne la réponse aux menaces sanitaires, Yoon a déclaré que la Corée du Sud s'engageait à partager ses expériences et ses réalisations en matière de réponse aux crises sanitaires et à combler l'écart entre les pays en matière de capacités de réponse aux pandémies.

«En particulier, nous assurerons le financement de la prévention et de la réponse aux pandémies tout en soutenant la main-d'œuvre dans le secteur des biotechnologies afin de renforcer la capacité de production de vaccins», a-t-il déclaré. «La Corée du Sud prendra également l'initiative de coopérer avec d'autres pays pour répondre aux nouvelles maladies infectieuses à l'avenir.»

Yoon a en outre attiré l'attention sur la fracture numérique entre les pays, affirmant qu'il fallait y remédier en instaurant un ordre numérique mondial qui permette aux citoyens du monde entier de gagner en liberté grâce aux technologies numériques.

«Le gouvernement coréen va créer la Charte des droits numériques en Corée, qui peut contribuer à l'établissement d'un ordre numérique mondial», a-t-il déclaré. «La Charte des droits numériques en Corée définira le droit de profiter des technologies numériques comme un droit universel de l'humanité, et proposera les principes de base pour résoudre les questions inédites qui peuvent se poser à l'ère de la grande transformation numérique.»

Le président a également profité de son discours pour souligner l'importance de maintenir un système de libre-échange.

«Construire des murs et intensifier le protectionnisme ne peut être la bonne réponse», a-t-il déclaré.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page