Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Défèrement au Parquet de 14 personnes d'une filiale de SPC, maison-mère de Paris Baguette

National 24.01.2023 à 16h55
L'Agence de la police de Gyeonggi Nambu (Photo d'archives Yonhap)

L'Agence de la police de Gyeonggi Nambu (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 24 jan. (Yonhap) -- L'Agence de la police de Gyeonggi Nambu a déféré au Parquet, au début de ce mois-ci, 14 cadres et employés de PB Partners pour une allégation d'entrave au travail du syndicat en forçant des boulangers à se désaffilier de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU). PB Partners est une filiale du groupe SPC, spécialisé dans la boulangerie et la pâtisserie et connu notamment grâce à sa marque Paris Baguette.

La police a mené une enquête depuis 2021 alors que des cadres et des employés sont «soupçonnés d'avoir forcé des travailleurs à se désaffilier de la KCTU et à s'affilier à une autre confédération, la Fédération des syndicats coréens (FKTU)». Elle a transmis récemment les dossiers des 14 personnes au Parquet avec des avis d'inculpation. Parmi elles, le PDG de PB Partners ne figure pas malgré l'accusation.

La police a refusé de donner plus de détails sur cette affaire en raison du «secret des enquêtes». Par ailleurs, la branche à Seongnam du ministère de l'Emploi et du Travail a transmis au Parquet, en octobre 2022, le dossier de 28 personnes de la même société pour la même accusation déposée par la KCTU pour violation prétendue des lois concernant le travail et les syndicats. La KCTU est considérée plus progressiste que la FKTU.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page