Agence de presse Yonhap Go to Contents Go to Navigation

Séoul envisage de lever la restriction de visa pour les voyageurs en provenance de Chine

Heure de publication07.02.2023 à 20h59

기사 본문 인쇄 및 글자 확대/축소

SEOUL, 07 fév. (Yonhap) -- La directrice de l'agence de santé publique a déclaré ce mardi que Séoul envisageait de lever les restrictions de visa pour les voyageurs en provenance de Chine plus tôt que prévu, car la situation liée au Covid-19 dans le pays voisin s'améliorait.

«Nous constatons que les cas d'infection en Chine sont en baisse constante selon diverses données. Et aucun nouveau variant n'y a été signalé», a déclaré Jee Young-mee, directrice de l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA), lors d'un point de presse.

«Nous continuerons les tests de coronavirus sur ceux qui viennent de la Chine jusqu'au 28 février, mais nous envisageons de lever l'interdiction de visa à court terme pour les voyageurs chinois avant l'échéance.»

Alors que la Chine a connu une recrudescence des infections après avoir ouvert ses portes à la fin de l'année dernière, la Corée du Sud a renforcé les restrictions imposées aux voyageurs en provenance du pays voisin, interrompant la délivrance de visas de courte durée par ses missions diplomatiques en Chine.

Ceux qui entrent en Corée du Sud doivent également subir un test de coronavirus avant et après leur arrivée jusqu'à fin février.

En représailles, la Chine a suspendu la délivrance de visas à court terme pour les Sud-Coréens.

Le Premier ministre Han Duck-soo a fait plus tôt un commentaire similaire selon lequel les restrictions de visa pour les voyageurs en provenance de Chine pourraient être levées avant la fin février si les cas positifs en provenance de la nation voisine restent à un niveau gérable.

Jee, qui a pris ses fonctions en décembre, a déclaré que l'agence se préparait maintenant à la fin de la pandémie et à une transition politique vers une vie normale pré-pandémie. Dans un premier temps, l'obligation du port du masque dans les espaces intérieurs a été levée le mois dernier.

«Le retour à la vie normale signifie que nous sortons de la situation d'urgence et pouvons contrôler la maladie qui est constamment présente dans la population», a-t-elle déclaré. «Pour atteindre ce niveau, nous devons décider comment gérer les calendriers de vaccination et les politiques d'isolement.»

Les plans détaillés pour faire face au Covid-19 en tant que maladie endémique seront annoncés après une réunion de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en avril, selon la directrice de la KDCA.

Jee Young-mee, directrice de l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA), prend la parole lors d'un point de presse dans le siège de l'agence à Osong, à 111 km au sud de Séoul, le mardi 7 février 2023. (Photo fournie par la KDCA. Revente et archivage interdits)
Jee Young-mee, directrice de l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA), prend la parole lors d'un point de presse dans le siège de l'agence à Osong, à 111 km au sud de Séoul, le mardi 7 février 2023. (Photo fournie par la KDCA. Revente et archivage interdits)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés