Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Pyongyang a tiré un ICBM vers la mer de l'Est en visant le sommet Séoul-Tokyo

Corée du Nord 16.03.2023 à 09h27
Hwasong-15
Hwasong-15

La Corée du Nord a déclaré dimanche avoir lancé à grand angle un missile balistique intercontinetal de type Hwasongpo-15 ou (appellation en Corée du Sud) depuis l'aéroport international de Pyongyang, selon le rapport publié le lendemain du tir par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). La presse nord-coréenne a détaillé que le missile «a atteint une altitude maximale de 5.768,5km après une ascension verticale et a parcouru une distance de 989km en 4.015 secondes avant de toucher les eaux cibles avec précision». (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 16 mars (Yonhap) -- La Corée du Nord a tiré ce jeudi matin un missile balistique intercontinental (ICBM) en direction de la mer de l'Est, a fait savoir le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) de la Corée du Sud, quelques heures avant la tenue du sommet sud-coréano-japonais à Tokyo. Les autorités militaires de Séoul ont détecté que le missile a été lancé depuis Sunan à Pyongyang à 7h10. Le précédent lancement d'ICBM par le régime nord-coréen avait eu lieu le 18 février dernier, un missile balistique de type Hwasong-15 qui a parcouru 989 km avec une altitude maximale de 5.768,5 km.

L'ICBM tiré aujourd'hui serait un nouvel ICMB à combustible solide ou Hwasong-15, voire Hwasong-17. Il s'agit de la sixième provocation balistique depuis le début de l'année. Pyongyang a tiré deux missiles de courte portée (SRBM) depuis Jangyon, dans la province du Hwanghae du Sud, le 14 mars dernier.

Ce tir a été réalisé le jour où le président Yoon Suk Yeol et le Premier ministre japonais Fumio Kishida se rencontreront dans la capitale nippone. Ils devraient parler des menaces nucléaires et balistiques du Nord. Ce dernier lancement survient alors que l'exercice conjoint Freedom Shield (FS) mené par les armées sud-coréenne et américaine est en cours. Pyongyang décrit ces manœuvres comme «des préparations pour une guerre d'agression» à son encontre.

Avant-hier, le Nord a lancé deux missiles à courte portée, des soi-disant «missiles de croisière stratégiques» tirés depuis un sous-marin. Ces lancements ont été perçus comme une réponse à l'exercice FS.

xb@yna.co.kr

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page