Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Sommet Séoul-Tokyo : les patronats des deux pays créeront un fonds pour le partenariat futur

Economie 16.03.2023 à 15h36

TOKYO/SEOUL, 16 mars (Yonhap) -- La Fédération des industries coréennes (FKI) et la Fédération des organisations économiques japonaises (Keidanren) ont conjointement annoncé ce jeudi la création d'un fonds pour le partenariat futur lors d'une conférence de presse tenue à Tokyo en affichant l'expansion des échanges entre les deux pays dans les domaines politique, culturel et économique, tout en estimant favorablement la solution proposée par le gouvernement sud-coréen pour l'indemnisation des victimes du travail forcé.

Les associations de patrons des deux pays ont mené des discussions sur la création de ce fonds après la solution sur la question du travail forcé, depuis le 6 mars dernier. Les deux entités établiront un fonds pour le partenariat futur pour chacune afin de contribuer aux projets et à la recherche dans les domaines politique, culturel et économique pour des relations bilatérales tournées vers l'avenir et la promotion des échanges entre jeunes.

La FKI et le Keidanren ont conjointement indiqué que «le maintien de l'ordre international plus ouvert et libre, les contre-mesures face à la transformation des sources énergétiques et naturelles comme des armes de guerre, les transformations vertes et numériques, la baisse de la natalité et la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) et autres feront partie de la liste des coopérations entre la Corée du Sud et le Japon.»

Quant à la participation des entreprises japonaises concernées par le travail forcé, le président par intérim de la FKI, Kim Byung-joon, a répondu aux journalistes que «la FKI et le Keidanren contribueront aux fonds pour le commencement et pas les entreprises individuelles pour l'instant. Cela dépendra de leur volonté». Cette annonce survient à l'occasion de la visite du président Yoon Suk Yeol au Japon pour un sommet avec le Premier ministre Fumio Kishida ce jeudi.

Masakazu Tokura, président de la Fédération des organisations économiques japonaises (Keidanren). (Photo d'archives Yonhap)

Masakazu Tokura, président de la Fédération des organisations économiques japonaises (Keidanren). (Photo d'archives Yonhap)

Youtube

https://youtu.be/YVrHS2PazAk

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page