Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Bard, l'IA de Google choisit le coréen après l'anglais, un «nouveau défi»

Actualités 12.05.2023 à 11h16
Sundar Pichai
Sundar Pichai

Le PDG de Google, Sundar Pichain, lors d'une conférence de presse pour les journalistes internationaux à Sunnyvale, en Californie, le jeudi 11 mai 2023 (heure locale).

SUNNYVALE/SEOUL, 12 mai (Yonhap) -- Le moteur de recherche américain Google a annoncé l'ouverture de son service d'intelligence artificielle (IA), Bard en coréen et japonais après l'anglais, et le PDG Sundar Pichai a déclaré que cette sélection de deux langues qui ne sont pas occidentales est un «nouveau défi», lors d'une conférence de presse donnée à Sunnyvale dans l'Etat de Californie, aux Etats-Unis, ce jeudi (heure locale) au siège de Google Cloud.

D'après le chef de Google, le service en coréen et japonais apportera des nouveautés qui seront complètement différentes de l'anglais. Pichai a expliqué qu'il faut examiner plusieurs choses afin d'augmenter l'accessibilité aux nouvelles langues. La Corée et le Japon sont deux pays avancés dans les technologies tout en étant dynamiques et intéressants. Il a estimé que les deux pays tractent le marché mondial de la télécommunication mobile en prenant la tête dans le monde.

Pichai a présenté ses expériences lorsqu'il est venu en Corée du Sud en 1999 en notant qu'il a vu un chauffeur de taxi utiliser trois téléphones portables. Il a aussi raconté que deux clients au Japon qui se trouvaient à une même table d'un restaurant échangeaient des textos à une vitesse incroyablement rapide. Google a annoncé le service en coréen et japonais, en plus de l'anglais, lors de la conférence des développeurs I/0 le 10 mai (heure locale).

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page