Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 14 août -- Le président Moon Jae-in a promis ce lundi d’accroître le soutien du gouvernement aux anciens combattants de l’indépendance et aux membres de leur famille en soulignant que la nation et le peuple ont une dette vis-à-vis de ces personnes qui se sont sacrifiées pour la liberté dont ils jouissent aujourd’hui.

«Chacun de vous mérite le respect et la reconnaissance. Grâce à votre sacrifice, nous pouvons aujourd'hui mener une vie quotidienne précieuse, parler et écrire dans notre propre langue et jouir de notre culture», a déclaré le président lors d’une réunion avec 250 héros de la nation et des membres de leur famille.

Ce rassemblement a été organisé au bureau présidentiel la veille du 72e anniversaire de la libération de la péninsule coréenne du joug colonial japonais (1910-1945).

Le président a fait savoir que le gouvernement injecterait 50 milliards de wons supplémentaires (43,9 millions de dollars) pour accorder des soutiens financiers à tous les descendants des résistants en notant que de tels soutiens sont fournis aujourd’hui seulement aux descendants directs.

En évoquant une expression courante selon laquelle jusqu’à trois générations de personnes qui se sont battues pour l’indépendance du pays pourraient souffrir de la pauvreté alors que la richesse et la prospérité sont garanties pour les trois générations de ceux qui ont collaboré avec les Japonais à l’époque coloniale, Moon a fait part de sa détermination pour faire disparaître cette idée.

Les nouvelles mesures qui seront dévoilées demain aideront les anciens combattants de l’indépendance et les membres de leur famille à s’assurer une vie stable, selon le président.

«Nous avons élaboré ces mesures avec comme objectif de construire une nation qui accorde le respect qu’il doit aux héros nationaux», a-t-il souligné lors de la réunion, selon Cheong Wa Dae.

Le président a également promis une mise en place rapide de ces nouvelles mesures en notant que le moment de l’octroi de ces soutiens additionnels est aussi important que leur contenu comme seuls 58% des 150.000 résistants et héros nationaux de l'indépendance sont encore en vie aujourd’hui.

Au rassemblement d’aujourd’hui, ont été aussi présents des victimes du travail forcé et de l’esclavage sexuel au cours de la colonisation japonaise.

Le nouveau président a également cherché à mettre fin à un débat de longue date sur la date de la fondation du pays en soulignant que le pays célébrera le 100e anniversaire de sa fondation en 2019.

L’ancien gouvernement Park Geun-hye a renouvelé le débat datant de plusieurs décennies en désignant l’établissement du gouvernement en 1948 comme point de repère de la fondation nationale, provoquant un tollé de la part de nombreux anciens combattants de l’indépendance et de membres de leur famille selon lesquels l’établissement du gouvernement provisoire de la Corée à Shanghai en 1919 doit être considéré comme la naissance du pays.

«Nous préparerons les 100 prochaines années en regardant en arrière les 100 dernières années depuis la fondation de la République de Corée», a souligné le président.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page