Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 23 août -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a ordonné de produire davantage de moteurs de fusée à propergol solide et d’ogives de missile balistique intercontinental (ICBM) au cours d’une inspection à l'Institut des matériaux chimiques de la l'Académie des sciences de défense nationale (ANDS), a rapporté ce mercredi l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Kim s’est informé du processus de fabrication des ogives et des moteurs de fusée à propergol solide pour ICBM au cours de cette visite, selon la KCNA.

Cette inspection est intervenue après que la Corée du Nord a effectué deux tirs d’essai d’ICBM, baptisés Hwasong-14, le mois dernier qui, selon les analystes, pourraient atteindre plusieurs grandes villes du continent américain comme Los Angeles et Chicago.

«Il a ordonné à l’institut de produire plus de moteurs de fusée à propergol solide et de têtes de fusée en étendant davantage le processus de production de moteurs et la capacité de production d’ogives de fusée et de moteurs à réaction fabriqués à partir de carbone et composés de carbone», a déclaré la KCNA.

Il s’agissait de sa première inspection sur le terrain depuis le 14 août, jour où il s’est rendu au commandement des Forces stratégiques en charge des lancements de missiles.

Ces dernières activités de Kim sont perçues comme une manifestation de la détermination de la Corée du Nord à développer des ICBM capables d’atteindre le continent américain en dépit de la condamnation internationale.

Des experts notent que la Corée du Nord n’a pas encore entièrement obtenu la technologie de rentrée atmosphérique, élément clé dans le développement des ICBM.

La Corée du Nord cherche à mettre au point un missile à longue portée boosté par des moteurs à propergol solide. Les missiles propulsés par des moteurs à carburant solide depuis des lanceurs mobiles sont plus difficiles à détecter avant leur lancement.

Le nouveau missile balistique de portée intermédiaire Pukguksong-2 serait doté d’un moteur à carburant solide, une version améliorée d’un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS).

Par ailleurs, la Corée du Nord a dévoilé une photo montrant qu’elle est en train de développer un nouveau missile balistique, appelé Pukguksong-3.

Sur le mur de l’institut dans lequel Kim s’est rendu, est affiché un panneau sur lequel est indiqué Pukguksong-3, d'après la photo publiée par le quotidien officiel nord-coréen Rodong Sinmun. Sur le panneau, figurent des tableaux semblant décrire la structure du missile.

Selon les experts, la Corée du Nord pourrait tester un nouveau type de MSBS équipé d’un moteur à propergol solide.

«La Corée du Nord semble essayer de montrer sa capacité à construire un véhicule de rentrée et son plan de tir d’essai d’une version améliorée d’un MSBS ou missile sol-sol basé sur cette technologie», a estimé Lee Choon-geun de l'Institut sur les politiques scientifiques et technologiques (STEPI).

Le président Moon Jae-in a déclaré la semaine dernière que la Corée du Nord franchirait la «ligne rouge» si elle procède à l’armement nucléaire d’une tête d’ICBM.

Le porte-parole du ministère de l’Unification Baik Tae-hyun a de son côté exhorté Pyongyang à ne pas accroître les tensions.

«Il y a des inquiétudes selon lesquelles la capacité nucléaire et de missiles de la Corée du Nord se rapproche du seuil (de la ligne rouge). La Corée du Nord doit arrêter les actes faisant augmenter les tensions sur la péninsule coréenne», a-t-il ajouté.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page