Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 25 août -- La Cour centrale du district de Séoul a condamné ce vendredi le vice-président de Samsung Electronics, Lee Jae-yong, à cinq ans de prison ferme, en le reconnaissant coupable d’avoir notamment versé des pots-de-vin et détourné des fonds dans le cadre du retentissant scandale de corruption impliquant également l’ex-présidente Park Geun-hye.

Le tribunal de première instance a rendu son verdict dans lequel il estime que Lee a participé au versement de 7,2 milliards de wons (6,8 millions de dollars) en pots-de-vin pour l’entraînement équestre de Chung Yoo-ra, la fille de Choi Soon-sil, elle-même amie de longue date de Park. Lee a également été condamné pour avoir détourné des fonds, caché des actifs à l’étranger et apporté de faux témoignages.

Les procureurs avaient requis 12 ans prison ferme en accusant l’héritier présomptif de l’empire Samsung d’avoir offert ou promis 43,3 milliards de wons (38 millions de dollars) en vue d’obtenir le soutien du gouvernement pour une opération de fusion entre deux filiales du groupe afin de renforcer son emprise sur le premier conglomérat du pays.

Lee, placé en détention provisoire depuis février dernier, nie en bloc toutes les charges retenues contre lui. Ses avocats ont immédiatement annoncé qu'ils feraient appel de cette décision de justice.

Deux autres hauts cadres de Samsung, Choi Gee-sung et Chang Choong-ki, ont écopé chacun de quatre ans de prison ferme, alors que Park Sang-jin et Hwang Sung-soo ont reçu des condamnations avec sursis.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page