Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

Querelle avec le Japon sur le radar militaire : Séoul dévoilera des vidéos en six langues étrangères supplémentaires

06.01.2019 à 16h09 replay time01:44

Regarder la prochaine

SEOUL, 06 jan. -- La Corée du Sud publiera des vidéos en six langues étrangères supplémentaires pour démentir les affirmations du Japon sur la querelle grandissante impliquant un radar militaire, a fait savoir ce dimanche un officiel de haut niveau du ministère de la Défense.

Le ministère a publié vendredi un clip en coréen et en anglais sur YouTube, une semaine après que le Japon a publié une vidéo pour soutenir sa revendication selon laquelle un navire de guerre sud-coréen a pointé son radar de conduite de tir sur un avion de patrouille maritime japonais le 20 décembre.

«En plus des versions en coréen et anglais, nous travaillons à des sous-titres en japonais et chinois», a indiqué l'officiel. «Plus de vidéos avec des sous-titres en français, espagnol, russe et arabe sont également en production.»

La décision vise à «prévenir la propagation des malentendus sur le sujet, suite au dévoilement d'un clip du Japon contenant des faits déformés», selon le ministère.

Dans le clip, le ministère a réitéré que son destroyer de 3.200 tonnes, le Gwanggaeto le Grand, n'a pas ciblé l'avion de patrouille P-1 de la Force maritime d'autodéfense du Japon, et que le navire menait une mission humanitaire pour secourir un bateau nord-coréen qui était à la dérive dans les eaux internationales de la mer de l'Est.

Le ministère a également répété que l'avion japonais a volé à basse altitude, «menaçant» ainsi le destroyer.

Le clip en coréen posté sur YouTube vendredi à 14h a attiré 1,48 million de vues avec plus de 48.000 réactions jusqu'à ce matin.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page