Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

WASHINGTON, 09 jan. -- L'ambassadeur de Corée du Sud aux Etats-Unis, Cho Yoon-je, a déclaré mercredi espérer que le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen se rencontreront à nouveau même s'il ne sait pas quand le sommet aura lieu.

Cho a noté que les dirigeants ont tous deux montré leur volonté de tenir un deuxième sommet, notamment dans le discours du Nouvel An de Kim.

«Le train a déjà démarré et personne ne veut sauter du train», a déclaré l'ambassadeur lors d'un forum organisé par le Hudson Institute, faisant allusion aux efforts diplomatiques actifs avec Pyongyang qui ont été lancés l'année dernière.

«La question est de savoir à quelle vitesse et jusqu'où le train peut rouler mais je ne pense pas qu'il s'arrêtera ou fera marche arrière, au moins dans un futur proche», a-t-il ajouté.

Trump et Kim ont tenu leur tout premier sommet à Singapour en juin dernier et sont convenus d'œuvrer à la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne en échange de garanties de sécurité de la part des Etats-Unis.

Le processus se trouve toutefois dans l'impasse comme les deux parties ne parviennent pas à trouver de terrain d'entente sur les termes exacts de l'accord dont les mesures que le Nord devra prendre pour le démantèlement de son programme d'armes nucléaires avant de pouvoir bénéficier d'un allègement des sanctions.

«Je pense qu'une fois que nous sommes dans le train et que le train a démarré, nous devons réaliser des progrès», a souligné Cho.

Il a ajouté que la visite de Kim en Chine cette semaine était «un assez bon signe» indiquant que le deuxième sommet aura lieu. Le dirigeant nord-coréen a rencontré le président chinois Xi Jinping comme il l'avait fait avant ses toutes premières rencontres avec le président Moon Jae-in et Trump l'année dernière.

«J'espère que le deuxième sommet entre M. Trump et le président Kim aura lieu. Quand ? Je ne sais pas. J'imagine que la communication (entre Washington et Pyongyang) est actuellement en cours», a dit Cho.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page