Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

Possibilité d'amnisties spéciales à l'occasion du centenaire du mouvement d'indépendance

10.01.2019 à 15h38 replay time01:42

Regarder la prochaine

SEOUL, 10 jan. -- Le gouvernement envisage d'accorder des amnisties spéciales à des petits délinquants et d'autres prisonniers ayant commis des délits mineurs pour célébrer le 100e anniversaire du mouvement d'indépendance du 1er-Mars de l'époque de la colonisation japonaise, ont fait savoir ce jeudi des officiels.

Le ministère de la Justice a envoyé des documents aux agences de police du pays pour les informer du plan du gouvernement et de leur demander de présenter une liste des éventuels candidats, ont dit les officiels bien informés.

La liste pourrait être longue étant donné que le gouvernement Moon Jae-in pourrait chercher à accorder des grâces présidentielles à un plus grand nombre possible de personnes compte tenu des circonstances spéciales de la célébration de cette année, selon les officiels.

Parmi les bénéficiaires pourraient figurer des manifestants condamnés pour avoir organisé des rassemblements contre le déploiement du système antimissile américain THAAD et pour avoir protesté contre une base navale sur l'île de Jeju.

Le gouvernement a accordé des amnisties spéciales à près de 6.400 personnes en décembre 2017, à la fin de la première année du mandat du président Moon. La plupart étaient des délinquants mineurs ou des manifestants politiques, dont un ancien député.

Reste à savoir si le gouvernement accordera des grâces à Han Sang-kyun, un ancien leader de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU), et à Lee Seok-ki, un ancien député d'un parti progressiste aujourd'hui disparu pour des accusations de trahison.

Les appels pour amnistier Han et Lee ont augmenté après que Moon a pris ses fonctions. Le gouvernement n'a cependant pas inclus les deux dans la liste des amnisties. Leur libération pourrait provoquer de fortes protestations de la part des partis d'opposition conservateurs.

Le président a clairement déclaré que son gouvernement n'accorderait aucune amnistie aux infracteurs des lois anti-corruption.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page