Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

Washington et Pyongyang tentent de s'accorder sur un «échelonnement» lors des négociations nucléaires, selon Pompeo

19.03.2019 à 10h01 replay time00:30

Regarder la prochaine

WASHINGTON, 18 mars -- Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a déclaré lundi que les Etats-Unis et la Corée du Nord tentaient d'obtenir un «échelonnement» durant leurs négociations pour mettre fin au programme d'armement nucléaire du régime et permettre un avenir meilleur pour le pays.

Pompeo a fait cette remarque lors d'une interview donnée à KCMO, une station de radio basée à Mission, au Kansas, à la suite de la menace de la Corée du Nord d'abandonner les pourparlers. Il a rarement fait état d'un «échelonnement» par le passé, se référant plutôt à l'insistance de l'administration Trump pour que la Corée du Nord abandonne totalement son arsenal nucléaire dès le départ.

Le Nord a appelé au démantèlement progressif de son programme nucléaire en échange de concessions américaines, y compris l'allégement des sanctions.

«Je ne peux pas en dire beaucoup sur les détails de la négociation car il s'agit de conversations privées importantes», a déclaré le haut diplomate américain à propos de l'échec du sommet du mois dernier entre le président Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. «Mais il y a clairement un éventail de problèmes liés au timing et à l'échelonnement ainsi qu'à la manière dont nous y parvenons.»

Il a assuré que l'engagement de Trump visant à offrir un avenir meilleur pour le peuple nord-coréen est «très très réel».

«Mais il faut que cela vienne à la suite de la dénucléarisation confirmée de la Corée du Nord», a-t-il déclaré. «Un échelonnement qui fonctionne ainsi qu'un plan défini de manière à ce que chacune des parties puisse accepter et atténuer le niveau de tension le long de la frontière intercoréenne, cela compte pour les peuples du Japon et de la Corée du Sud, nos partenaires importants, et cela compte pour le monde entier».

Trump et Kim se sont rencontrés à Hanoï, au Vietnam, les 27 et 28 février pour préciser un accord auquel ils étaient parvenus lors de leur premier sommet tenu à Singapour en juin.

L'accord engage le Nord à réaliser la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne en échange de garanties de sécurité fournies par les Etats-Unis.

Le deuxième sommet s'est achevé sans aucune avancée concrète en raison de désaccords sur l'ampleur de la dénucléarisation de la Corée du Nord et de l'allègement des sanctions américaines.

Pendant une conférence de presse à Pyongyang la semaine dernière, le vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Choe Son-hui, a déclaré que le régime envisageait de poursuivre les négociations et de maintenir son moratoire sur les essais balistiques et nucléaires.

«Nous pensons que nous continuons d'avancer. C'est certainement difficile, nous le savions bien», a déclaré Pompeo à l'occasion d'une interview accordée à la station de radio du Kansas, B98 FM.

«Nous avons fait un peu plus de progrès à Hanoï, il y a maintenant trois semaines, lorsque le président Trump s'est rendu dans la région pour rencontrer le président Kim. Nous reprendrons contact avec lui», a-t-il fait savoir.

Lors d'une interview accordée à la station de radio KQAM au Kansas, il a admis : «nous n'avons toujours pas réalisé les progrès nécessaires en matière de dénucléarisation».

«Les discussions se poursuivent bien sûr. J'espère que nous pourrons y parvenir», a-t-il ajouté, soulignant que c'était la «promesse» de Kim au monde lors de son sommet avec Trump à Singapour.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page