Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 19 avr. -- Le président Moon Jae-in a nommé vendredi deux nouveaux juges de la Cour constitutionnelle, Lee Mi-sun et Moon Hyung-bae, malgré les vives contestations de la part des partis d'opposition.

La décision de Moon pourrait être une source de conflits politiques comme les opposants menacent de boycotter toutes les sessions parlementaires.

Actuellement en visite d'Etat dans des pays d'Asie centrale, Moon a procédé à la nomination de ces deux nouveaux membres qui feront partie des neuf juges de la Cour constitutionnelle à travers le système d'approbation électronique afin d'éviter tout vide dans le fonctionnement de cette institution, a dit le conseiller aux relations publiques du bureau présidentiel Yoon Do-han dans un communiqué.

Lee Mi-sun et Moon Hyung-bae remplacent donc Cho Yong-ho et Suh Ki-suk dont les mandats se sont terminés hier.

Le Parti Liberté Corée (PLC) et le Parti Barenmirae (PB) s'étaient opposés en particulier à la nomination de Lee, du fait de transactions suspicieuses d'actions personnelles. Les détracteurs ont dénoncé le système de vérification des candidats du bureau présidentiel pour les personnes nommées à des postes importants. Le PLC, principal parti d'opposition, a averti qu'il aurait recours à tous les moyens pour annuler la nomination.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page