Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

NEW YORK, 21 mai -- L'ambassadeur nord-coréen auprès des Nations unies, Kim Song, a ce mardi une nouvelle fois appelé les Etats-Unis à libérer rapidement le cargo nord-coréen saisi pour violation présumée des sanctions internationales.

Kim a ajouté que Pyongyang «observera avec attention chacun des mouvements des Etats-Unis» et a averti que les Etats-Unis devraient penser aux conséquences que cette saisie pourrait avoir sur les développements futurs.

Le département américain de la Justice a annoncé le 9 mai avoir saisi le cargo Wise Honest, soupçonné d'avoir transporté du charbon en violation du régime de sanctions internationales et de la loi américaine.

«Les Etats-Unis devraient réfléchir aux conséquences que cet acte scandaleux pourrait avoir sur les développements futurs et les Etats-Unis doivent (nous) renvoyer notre cargo sans délai», a dit Kim au cours d'une conférence de presse à New York.

L'envoyé a ajouté que la Corée du Nord condamne «dans les termes les plus forts» la saisie du navire car «c'est un produit de la politique hostile extrême des Etats-Unis contre le Nord.»

«Des sanctions unilatérales et une application extraterritoriale de la juridiction nationale d'un pays tiers ne peuvent être aucunement justifiées, notamment par la loi internationale», a-t-il déclaré.

Kim a envoyé vendredi dernier une lettre au secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres dans laquelle il l'a appelé à prendre des «mesures urgentes» et a décrit la saisie comme un acte «illégal et enfreignant la souveraineté», qui selon lui prouve que les Etats-Unis sont «bel et bien un pays gangster».

Washington affirme que le Wise Honest a été utilisé illégalement pour transporter du charbon nord-coréen et apporter de la machinerie lourde dans le pays, tandis que les paiements pour la maintenance du navire ont été faits en dollars américains au moyen de banques américaines, aux dépens de ces dernières.

Les sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies interdisent au Nord de transférer du charbon et d'autres marchandises. Une loi américaine de 2016 interdit aux entités et individus nord-coréens impliqués dans des activités illicites de prolifération d'armement d'utiliser le système financier américain.

Selon des analystes, l'envoyé semble demander de façon implicite l'assouplissement ou la levée des sanctions qui affectent l'économie nord-coréenne et ont estimé que la saisie du navire nourrit les incertitudes quant à une reprise des pourparlers de dénucléarisation entre Washington et Pyongyang.

Les pourparlers sont dans l'impasse depuis l'échec du sommet de Hanoï en février entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page