Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 23 mai -- Lee Kee-heung, président du Comité sportif et olympique coréen (KSOC), a été retenu mercredi par la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) parmi 10 candidats à la fonction de membre du comité, a fait savoir le CIO.

Les nouveaux membres du CIO seront élus le 26 juin prochain à travers un vote lors de la 134e session qui se déroulera pendant trois jours à partir du 24 juin prochains à Lausanne, en Suisse.

Il est rare qu'un candidat recommandé par la commission exécutive ne soit pas confirmé au vote.

S'il est élu membre du CIO, il deviendra le deuxième membre actif sud-coréen du CIO avec Ryu Seung-min, un ancien champion sud-coréen de tennis de table et l'unique membre actuel sud-coréen du CIO.

Parmi les 10 candidats, sept sont proposés au titre de membres individuels et trois sont liés à leur fonction au sein de leur Comité national olympique ou d'une association continentale olympique.

L'intégration de ces 10 nouveaux membres portera à 105 le nombre total des membres du CIO.

Le CIO a ajouté que sa commission pour l'élection des membres a tenu compte de l'expertise des candidats dans différents domaines tels que la médecine, la sociologie, la gestion du sport, en plus de la répartition géographique et de la parité hommes-femmes.

La liste des candidats englobe six hommes et quatre femmes. Tous les candidats ont fait l'objet d'un examen minutieux de la commission d'éthique du CIO qui a effectué des vérifications d'intégrité.

Agé de 64 ans, Lee a rejoint la présidence du KSOC en 2016. C'est un administrateur sportif chevronné qui a dirigé plusieurs organisations aussi bien nationales qu'internationales. Notamment, Lee a été président de la Fédération coréenne de canoë de 2004 à 2009, vice-président de la Fédération asiatique de canoë en 2007, vice-président de la Fédération asiatique de natation de 2012 à 2016 et président de la Fédération coréenne de natation de 2010 à 2016.

Lee a dirigé la délégation sud-coréenne aux Jeux asiatiques de Canton 2010 et aux Jeux olympiques de Londres 2012. Il a aussi travaillé en tant que vice-président des comités d'organisation des Jeux asiatiques d'Incheon 2014 et des Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, les deux plus récents événements multisports organisés par la Corée du Sud.

Au début des années 2000, la Corée du Sud comptait trois membres du CIO, Kim Un-yong, Park Yong-sung, patron du groupe Doosan, et Lee Kun-hee, président de Samsung Electronics Co.

En 2005, face à une procédure d'expulsion du CIO suite à son arrestation en Corée du Sud pour corruption et détournement de fonds, Kim a décidé de démissionner. Park s'est également retiré de son poste de membre du CIO en 2007 pour se concentrer sur les affaires de son groupe. Le patron de Samsung a aussi dû renoncer à faire partie du CIO en août 2017 plus de trois ans après son hospitalisation suite à une attaque cardiaque.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page