Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 23 mai -- La cérémonie commémorant le 10e anniversaire du décès de l'ancien président Roh Moo-hyun s'est tenue jeudi à 14h dans son village natal de Bongha, près de Gimhae, à 450 km au sud-est de Séoul.

Roh s'est donné la mort le 23 mai 2019 en se jetant du haut d'une falaise située derrière sa maison alors que sa famille faisait l'objet d'une enquête pour des soupçons de corruption.

Président de 2003 à 2008, Roh était un homme politique progressiste qui s'est battu pour réduire les clivages régionaux et l'autoritarisme.

Parmi les personnalités qui ont assisté à la cérémonie ont figuré la Première dame Kim Jung-sook, le Premier ministre Lee Nak-yon, les chefs du Parti démocrate (PD), parti au pouvoir, et de partis d'opposition, ainsi que des ministres et des officiels présidentiels, sans parler des quelque 10.000 citoyens.

Hwang Kyo-ahn, chef du principal parti d'opposition, le Parti Liberté Corée (PLC), n'était pas présent, mais le parti conservateur a envoyé une délégation de députés.

Parmi les participants, il y avait également l'ancien président américain George W. Bush qui a été un homologue de Roh durant son mandat. Bush a donné comme cadeau le portrait de Roh qu'il a peint lui-même à l'épouse de Roh, Kwon Yang-suk.

Bush, arrivé mercredi à Séoul, a prononcé un éloge funèbre de cinq minutes avant les discours de commémoration du chef de l'Assemblée nationale Moon Hee-sang et du Premier ministre Lee Nak-yon.

«J'ai peint un homme gentil et sympathique. J'ai peint un homme qui a respecté les droits fondamentaux de tous les citoyens et, aujourd'hui, je prie pour que sa vision sur les droits de l'Homme en Corée du Sud s'étende jusqu'à la Corée du Nord, au-delà de la frontière», a dit Bush dans son éloge.

«J'ai peint un leader fort qui n'avait pas peur de dire ses idées, même au président des Etats-Unis... Nous avions peut-être des différences, mais pas de désaccords dépassant notre croyance partagée sur l'importance des relations entre la Corée du Sud et les Etats-Unis. Et nous avons travaillé assidûment pour consolider cette alliance», a-t-il ajouté.

Moon Hee-sang a dit pour sa part que «sa mort a été si triste et douloureuse». «Mais le grand peuple sud-coréen est sorti du tunnel du désespoir et est en train de créer une nouvelle Corée du Sud en s'orientant vers la paix sur la péninsule coréenne», a-t-il ajouté.

Le Premier ministre a indiqué dans son discours que «l'existence de Roh a représenté elle-même l'espoir du peuple et son défi était de réaliser le rêve des personnes populaires».

La mort soudaine de Roh avait soulevé un débordement de tristesse à travers le pays il y a une décennie.

La fondation Roh Moo-hyun a dit avoir préparé plusieurs événements à sa mémoire comme elle pense maintenant qu'il est temps de dire au revoir à Roh au-delà des condoléances.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page