Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

STOCKHOLM, 15 juin -- Les deux Corées continuent à communiquer via «divers canaux», a déclaré samedi le président Moon Jae-in, dans un contexte où circulent des spéculations sur la tenue d'un autre sommet intercoréen dans les prochaines semaines.

Moon a manifesté plus tôt son souhait de rencontrer le dirigeant nord-coéren Kim Jong-un avant la venue de son homologue américain Donald Trump en Corée du Sud à la fin de ce mois-ci.

«La communication entre le Sud et le Nord se fait désormais par diverses manières», a dit Moon lors d'une conférence de presse conjointe donnée après son sommet avec le Premier ministre suédois Stefan Löfven, à Saltsjöbaden, dans la banlieue de Stockholm.

Moon a noté que tous les canaux de communication intercoréens, y compris une hotline militaire, ont été coupés avant sa prise de fonction en mai 2017.

Il a ajouté que, sous son administration, les deux Corées ont repris le dialogue et que la communication intercoréenne est «toujours» en cours à travers divers canaux. Il n'a pas fourni plus de détails.

Quant aux discussions entre Washington et Pyongyang, Moon a mis l'accent sur l'importance des préparations au niveau opérationnel. «Pour un progrès concret dans les négociations entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, il faut que des négociations au niveau opérationnel aient lieu à l'avance», a-t-il précisé.

Il est important d'éviter un sommet sans accord, comme celui à Hanoï à la fin de février, a-t-il ajouté.

La remarque de Moon implique que Pyongyang et Washington pourraient chercher à tenir des discussions préliminaires pour voir si un troisième sommet est possible ou désirable.

L'approche du haut vers le bas s'est traduite par deux sommets historiques entre les deux parties. Cependant, Trump et Kim ont quitté le Vietnam sans signer d'accord après une rencontre de deux jours, en raison de divergences d'opinions sur l'étendue des mesures de dénucléarisation.

Certains observateurs ont attribué ce résultat à l'insuffisance des discussions préparatoires au niveau opérationnel pour savoir sur quels points les deux parties pourraient être d'accord lors du sommet.

Le Premier ministre suédois a réaffirmé le plein soutien de son pays à l'initiative de paix du gouvernement Moon Jae-in.

Löfven a exprimé sa gratitude envers Moon, qui travaille sur une question «complexe et difficile». Il a aussi indiqué que la Suède «ne renoncera jamais» à soutenir la paix sur la péninsule coréenne.

Il a ajouté que Stockhom fera «tout ce qu'il peut faire», même si les acteurs principaux sont les deux Corées, les Etats-Unis et les autres membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page