Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 18 juil. -- La dépendance de l'économie sud-coréenne vis-à-vis du commerce extérieur s'est élevée en 2017 à 68,8%, plus du double de celle du Japon (28,1%), ont montré ce jeudi des données de l'Association coréenne du commerce international (KITA), du Fonds monétaire international (FMI) et de Statistique Corée (KOSTAT).

La dépendance de la Corée du Sud aux exportations s'est située à 37,5% la même année. Il s'agit du troisième chiffre le plus élevé parmi ceux des pays du G20, après les 63,9% affichés par les Pays-Bas et 39,4% de l'Allemagne, d'après les données.

Le chiffre correspondant pour le Japon n'a été que de 14,3%, soit un peu plus d'un tiers du taux enregistré par la Corée.

La dépendance de l'économie coréenne aux importations a atteint 31,3% en 2017, soit plus du double des 13,8% affichés par le Japon. Seulement trois pays ont affiché des taux plus importants que la quatrième économie d'Asie : les Pays-Bas (56,3%), le Mexique (36,6%) et l'Allemagne (31,7%).

Le Japon faisait de son côté partie des économies les moins dépendantes aux importations avec le Brésil (7,7%) et les Etats-Unis (12,4%).

Des experts ont continué à mettre en garde contre cette forte dépendance extérieure qui expose l'économie coréenne aux risques liés aux fluctuations économiques de ses principaux partenaires commerciaux et à leurs mesures économiques.

Le Japon a récemment mis en place une restriction d'exportations vers la Corée du Sud concernant trois matériaux clés dans la fabrication de semi-conducteurs et écrans à savoir le polymère fluoré, la résine photosensible et le fluorure d'hydrogène. Pour l'achat de ces derniers, les fabricants sud-coréens reposent à 40-90% sur les importations japonaises.

Lors d'une réunion avec ses conseillers la semaine dernière, le président Moon Jae-in a demandé aux entreprises sud-coréennes de s'efforcer de réduire leur dépendance vis-à-vis des importations pour s'approvisionner en technologies, matériaux et équipements essentiels. Il a promis que le gouvernement mobiliserait toutes les ressources disponibles dont des avantages fiscaux et fonds pour soutenir les sociétés concernées.

La dépendance de la Corée au commerce extérieur a toutefois montré une tendance baissière au cours de la dernière décennie. Le taux de dépendance est passé de 42,1% en 2008 à 37,3% en 2018 pour les exportations et de 39,5% à 33% pour les importations durant la période.

«La taille commerciale du Japon est plus importante que celle de la Corée du Sud mais sa dépendance extérieure est relativement basse grâce à un marché intérieur solide», a analysé un économiste de la KITA. «La Corée du Sud doit aussi réduire sa dépendance en diversifiant les pays d'exportation et d'importation et en localisant la production de matériaux et composants», a-t-il ajouté.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page