Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 23 juil. -- Un avion militaire russe est entré mardi à deux reprises dans l'espace aérien sud-coréen au-dessus de la mer de l'Est, forçant les forces aériennes sud-coréennes à faire décoller des chasseurs et tirer des coups de semonce, ont déclaré des officiels du Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS).

L'aéronef s'est introduit plus tôt dans la journée dans le ciel territorial au-dessus de la mer de l'Est près des îlots sud-coréens de Dokdo. Il a effectué deux vols de trois minutes en violation des traités internationaux, selon les officiels du JCS.

Après être entré dans la zone d'identification de défense aérienne de la Corée (KADIZ), l'avion militaire russe s'est aventuré encore plus dans l'espace aérien sud-coréen vers 9h09.

Les forces aériennes ont déployé en réponse plusieurs chasseurs, dont des F-15K et F-16K, pour suivre l'avion. Elles ont envoyé des messages d'avertissement conformément aux procédures militaires avant de tirer des fusées éclairantes. L'avion russe a quitté alors l'espace aérien trois minutes plus tard et est sorti de la KADIZ vers 9h15.

Cependant, vers 9h33, il est entré à nouveau dans la KADIZ, puis dans l'espace aérien national. Après d'autres actions militaires, l'avion est ressorti de l'espace aérien quatre minutes plus tard. Il a définitivement quitté la zone de défense aérienne à 9h56.

C'était la première fois qu'un avion militaire russe entrait dans l'espace aérien sud-coréen, même s'il arrive que certains sont repérés dans la KADIZ.

Cet incident a eu lieu après que deux autres avions russes et deux appareils chinois ont pénétré dans la KADIZ plus tôt dans la journée.

Vers 6h44, deux avions militaires chinois ont volé dans la KADIZ au-dessus de la mer de l'Est et sont restés pendant près d'une demi-heure. Environ 36 minutes plus tard, ils sont entrés une nouvelle fois dans la zone de défense aérienne et sont restés aussi pendant près d'une demi-heure avant de la quitter à 8h20.

Les avions chinois ont ensuite rejoint deux bombardiers russes et volé ensemble vers le sud au-dessus de la mer de l'Est. Les quatre sont entrés dans la KADIZ vers 8h40 et ont volé pendant 25 minutes, selon les officiels du JCS.

La raison de cette opération conjointe et leurs intentions derrière cette série de violations ne sont pas encore claires.

Une zone d'identification de défense aérienne est un espace aérien déclaré par un Etat pour identifier et localiser plus tôt les avions étrangers qui s'approchent de son espace territorial afin de prévenir l'infiltration d'avions étrangers et les collisions accidentelles. Elle n'est définie par aucune loi internationale ni par traité.

Lors du précédent incident du même genre, deux avions militaires russes avaient volé le 20 juin dans la KADIZ où ils étaient restés pendant près d'une demi-heure.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page