Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

Kim Jong-un visite une ferme militaire lors de sa première apparition publique depuis la rupture des pourparlers

09.10.2019 à 14h04 replay time00:39

Regarder la prochaine

SEOUL, 09 octobre -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un s'est rendu dans une ferme militaire, a rapporté ce mercredi l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), faisant ainsi sa première apparition publique depuis la rupture des négociations sur le nucléaire avec les Etats-Unis.

Les «instructions de terrain» concernant la ferme n° 1116 relevant de l'unité 810 de l'armée populaire de Corée (KPA) semblent être conçues pour souligner son engagement à résoudre les problèmes alimentaires et à se concentrer sur le développement économique malgré l'absence de progrès dans les pourparlers organisés en Suède samedi avec les Etats-Unis.

La KCNA n'a pas précisé le moment exact de la visite de Kim, contrairement à l'usage dans les médias d'Etat nord-coréens, mais un tel reportage intervient généralement au lendemain d'un déplacement. La visite a également marqué la première apparition publique de Kim en environ quatre semaines.

«La seule chose sur laquelle nous pouvons compter est la puissance de la science et de la technologie», a déclaré Kim d'après la KCNA, soulignant l'importance de former des scientifiques et des techniciens et de prendre soin d'eux.

«Il a appelé toutes les unités de tous les domaines à définir le point de vue et l'attitude de travail consistant à donner la priorité à la science et à la technologie pour mener à bien leurs tâches avec leurs propres efforts en tant que coutumes sociales, tenant fermement à la science et à la technologie», a déclaré le KCNA.

Kim a également «souligné la nécessité pour le secteur de la recherche scientifique agricole d'étudier les méthodes agricoles permettant d'accroître la production dans les zones intermédiaires et montagneuses ainsi que les zones à faible rendement, et de fournir ainsi une garantie scientifique pour atteindre l'objectif de production céréalière», selon le média d'Etat.

Les pourparlers nucléaires du week-end dernier, les premiers depuis le sommet de février entre le président américain Donald Trump et le chef du Nord, ont fait long feu en raison de profondes divergences sur la portée des mesures de dénucléarisation de Pyongyang et l'allègement des sanctions de Washington.

Après les pourparlers, le Nord a accusé les Etats-Unis d'être venus aux pourparlers «les mains vides», sans nouvelle proposition, et a déclaré que ce serait à Washington de décider si la nation communiste maintiendrait son moratoire sur les essais de missiles nucléaires et à longue portée.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page