Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

Le ministre de la Justice présente sa démission suite aux allégations de corruption

14.10.2019 à 15h09 replay time01:59

Regarder la prochaine

SEOUL, 14 oct. -- Le ministre de la Justice Cho Kuk, qui a été largement perçu comme l'homme clé pour mettre en œuvre le plan du président Moon Jae-in visant à réformer le Parquet, a présenté ce lundi sa démission.

«Je n'étais qu'un "allume-feu" pour réformer le Parquet. Mon rôle en tant qu'"allume-feu" est arrivé à sa fin», a déclaré Cho dans un communiqué.

Cette annonce surprise est intervenue environ un mois après que Cho, qui avait été conseiller présidentiel aux affaires civiles, a été nommé ministre de la Justice.

Il y a seulement quelque heures, Cho a donné sa deuxième conférence de presse en tant que ministre de la Justice sur les mesures de réforme du Parquet.

Cho a évoqué les enquêtes en cours sur les allégations de corruption autour de sa famille.

«Je suis navré envers le peuple concernant les enquêtes actuelles sur ma famille mais j'ai fait de mon mieux chaque jour en tant que ministre de la Justice pour réformer le Parquet. Mon rôle est désormais arrivé à sa fin», a-t-il dit.

«Dorénavant, j'espère tout laisser de côté et m'occuper des membres de ma famille qui sont en train de traverser le moment le plus dur et le plus douloureux de leur vie.»

La famille de Cho dont sa femme, sa fille et son fils ont été entendus par les procureurs à plusieurs reprises à propos de soupçons d'investissements douteux dans un fonds de capital-investissement privé et de l'entrée dans des établissements d'enseignement supérieur.

Le début d'un procès en justice impliquant sa femme, professeur d'université, est prévu ce vendredi.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page