Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 18 nov. -- La vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères, Choe Son-hui, considérée comme la principale stratège du dirigeant Kim Jong-un dans les négociations nucléaires avec les Etats-Unis, est partie ce lundi pour la Russie, selon l'ambassade de Russie à Pyongyang.

«Le 18 novembre, à l'Aéroport international de Sunan, l'ambassadeur A. Matsegora a dit au revoir à une membre de la Commission des affaires de l'Etat de la RPDC, la vice-ministre des Affaires étrangères de la RPDC, Choe Son Hui, qui est partie en visite en Russie», a indiqué l'ambassade de Russie en Corée du Nord via un message publié sur sa page Facebook. La RPDC est le sigle du nom officiel de la Corée du Nord, République populaire démocratique de Corée.

Le but exact du voyage de Choe reste inconnu, mais elle devrait tenir des réunions avec des responsables russes sur la manière d'accélérer les négociations avec les Etats-Unis, a rapporté l'agence japonaise Kyodo, citant des sources diplomatiques non identifiées.

Le mois dernier, les Etats-Unis et la Corée du Nord ont eu des négociations nucléaires en Suède pour la première fois depuis l'échec du sommet de février entre le président américain Donald Trump et Kim à Hanoï, mais aucun progrès n'a été accompli.

Le Nord a donné aux Etats-Unis jusqu'à la fin de l'année pour présenter une nouvelle proposition qui pourrait relancer leurs pourparlers sur le nucléaire, affirmant qu'autrement, il serait obligé d'abandonner les négociations et de choisir une «nouvelle voie».

Afin d'éviter de provoquer Pyongyang, Washington et Séoul ont annoncé dimanche le report des exercices aériens conjoints d'hiver, prévus pour la fin du mois. Le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a exhorté le régime à faire preuve d'une bonne volonté réciproque en reprenant les négociations sur le nucléaire.

A Washington, Trump a également demandé dimanche au leader du Nord d'«agir rapidement» et de «conclure un accord» avec lui sur le démantèlement de son programme d'armes nucléaires. Trump a suggéré qu'ils se retrouvent bientôt.

«Je suis le seul à pouvoir vous mener là où vous devez être», a-t-il tweeté. «Vous devriez agir rapidement et conclure un accord. A bientôt !»

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page