Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

Le négociateur en chef sur le partage des coûts de la défense avec les Etats-Unis se rend à Washington

02.12.2019 à 16h43 replay time02:02

Regarder la prochaine

SEOUL, 02 déc. -- La Corée du Sud va s'efforcer de conclure un accord sur le partage des coûts de la défense «mutuellement acceptable» avec les Etats-Unis, bien que les alliés risquent de ne pas respecter le délai fixé à la fin de l'année, a déclaré Jeong Eun-bo, négociateur en chef de la Corée du Sud, ce lundi.

L'envoyé de Séoul pour les négociations autour de l'Accord sur les mesures spéciales (SMA) a formulé ces remarques alors qu'il se rendait à Washington pour rencontrer son homologue américain, James DeHart, du département d'Etat, pour un quatrième cycle de pourparlers prévu de mardi à mercredi (heure des Etats-Unis).

Les prochaines discussions interviendront deux semaines après que les Etats-Unis ont interrompu les précédentes, tenues à Séoul à la mi-novembre, dans une rare manifestation publique de discorde entre les alliés sur le partage des coûts pour le maintien des troupes américaines sur la péninsule.

«Bien que la partie américaine ait d'abord quitté les lieux lors des dernières discussions, nous conclurons un accord qui renforcera l'alliance entre la Corée du Sud et les Etats-Unis ainsi que la position combinée de défense», a souligné Jeong, appelant à un accord mutuellement acceptable «dans tous les cas».

A la question de savoir si les alliés peuvent parvenir à une entente d'ici la fin de l'année, il a répondu qu'il essaierait de respecter ce délai «en principe», mais a précisé que celui-ci «est sujet à changement» en fonction de l'avancement des pourparlers.

Le haut responsable sud-coréen a également indiqué qu'une autre série de négociations devrait avoir lieu cette année.

La rupture des pourparlers a mis en évidence de profonds différends entre les deux pays après la demande par Washington d'une augmentation drastique du paiement de Séoul, de plus de cinq fois, pour atteindre près de 5 milliards de dollars.

Dans le cadre de l'accord conclu en février dernier, Séoul a accepté de verser 1.400 milliards de wons (882 millions de dollars), en hausse de 8,2% par rapport à l'année précédente. L'accord actuel doit expirer à la fin de l'année.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page