Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

WASHINGTON/SEOUL, 14 fév. -- Le financement éventuel par la Corée du Sud de la construction d'une base américaine sur le sol sud-coréen pour un système de défense antimissile à haute altitude américain THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) est actuellement «traité», a montré une proposition de budget américaine, ce qui pourrait aller à l'encontre de l'accord des alliés sur la question.

Selon le projet de budget de l'exercice 2021 du département de l'Armée daté du 3 février 2020, les Etats-Unis ont affecté 49 millions de dollars au développement de la région de Seongju, où une batterie THAAD est installée.

C'est la première fois que le gouvernement américain met de côté un budget pour le site. Les Forces américaines en Corée du Sud (USFK) ont mis en place une batterie complète de six lanceurs THAAD à Seongju, dans la province du Gyeongsang du Nord, dans le cadre des efforts visant à mieux faire face aux menaces balistiques croissantes de la Corée du Nord.

Sur le total, environ 36 millions de dollars sont pour les installations principales, y compris trois entrepôts recouverts de terre, la sécurité du site et l'éclairage, tandis que les infrastructures de soutien telles que l'électricité et les égouts coûteront 6,85 millions de dollars, selon la proposition.

Notant que l'installation nécessite une telle infrastructure pour soutenir son personnel, son équipement et sa mission opérationnelle, le rapport se lit comme suit : «La possibilité de financement du pays hôte est traitée.»

Il a ensuite ajouté : «Des fonds provenant des programmes des pays hôtes sont disponibles pour répondre à cette exigence.»

La proposition intervient alors que les alliés se sont livrés à des négociations difficiles sur l'Accord des mesures spéciales (SMA), qui stipule la part de Séoul pour le coût de l'entretien des 28.500 hommes de l'USFK.

Certains ont émis des doutes sur le fait que les Etats-Unis pourraient vouloir inclure la construction de la base dans l'accord et donc que Séoul paie une partie, bien que Washington soit censé couvrir le coût de la construction de la base THAAD en Corée du Sud conformément à l'accord des alliés en la matière convenu en 2017. Les Etats-Unis ont appelé à une forte augmentation des paiements de Séoul lors des pourparlers SMA de cette année.

Des responsables sud-coréens ont toutefois déclaré que la question de la construction de la base de Seongju n'avait pas été abordée lors des discussions sur le SMA.

La Corée du Sud n'a pas encore mené d'enquête environnementale à grande échelle sur le site de Seongju, et les habitants ont vivement protesté contre le déploiement.

La Chine s'est également fermement opposée à la présence du système dans la péninsule coréenne, affirmant que cela porte atteinte à ses intérêts en matière de sécurité.

En tant que partie intégrante du système de défense antimissile dirigé par les Etats-Unis, le THAAD est conçu pour abattre des missiles balistiques à courte et moyenne portées à une altitude plus élevée dans leur phase terminale en s'écrasant contre eux (hit-to-kill).

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page