Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 19 fév. -- Le président Moon Jae-in a exprimé ce mercredi ses préoccupations sur le nombre «considérable» de cas supplémentaires d'infection au nouveau coronavirus en Corée du Sud, soulignant l'importance du renforcement de la «défense régionale» face au virus.

Il a aussi réaffirmé la détermination du gouvernement à protéger les enfants de cette maladie et des autres dangers comme la pollution aux particules fines, lors d'une réunion à Cheong Wa Dae avec les responsables de l'éducation des 17 principales villes et provinces.

«Aujourd'hui, j'ai appris que le nombre de patients confirmés a considérablement augmenté», a-t-il dit au début de la réunion ouverte aux journalistes. «Il semble être lié au 31e patient (rapporté) hier, un cas suscitant beaucoup d'inquiétudes.»

Il a souligné la nécessité d'établir un «réseau sûr de défense locale basée sur la communauté à travers le renforcement du système de réponse à l'infection communautaire».

«Le fait d'assurer la sécurité des enfants constitue la plus importante responsabilité du gouvernement et des autorités d'éducation», a dit le président. «Faisant de l'apparition du Covid-19 une alarme, nous envisageons de réaliser des changements tangibles dans la sécurité des établissement scolaires pour que le peuple puisse réellement bénéficier des effets.»

Ses remarques sont intervenues alors que plusieurs écoles en Corée du Sud, en particulier des universités, ont reporté leur rentrée au printemps en raison du virus.

Moon a souligné que le gouvernement a fourni aux écoles 25 milliards de wons (21 millions de dollars) pour l'achat de matériaux de désinfection et de quarantaine.

Il a demandé aux hauts responsables de l'éducation d'assurer que des équipements puissent être distribués dans toutes les écoles.

Moon n'a fait aucune mention spécifique sur la crainte publique concernant le flux d'étudiants chinois après la fin de leurs vacances d'hiver. Près de 20.000 étudiants sont revenus en Corée du Sud entre les 1er janvier et 14 février et des dizaines de milliers d'autres devraient arriver bientôt.

C'est la première fois depuis huit ans qu'un président sud-coréen avait une réunion officielle avec les recteurs d'académie.

Plus tôt dans la journée, les autorités sanitaires du pays ont rapporté 15 cas supplémentaires de contamination au Covid-19, portant le nombre total à 46. La plupart des nouveaux patients sont des habitants de Daegu, à 300 km au sud-est de Séoul, et de la province du Gyeongsang du Nord. Ils auraient été en contact avec une porteuse du virus, une femme sud-coréenne âgée de 61 ans qui a été testée positive au coronavirus mardi.

Etiquetée «super propagatrice» par les médias, elle est soupçonnée d'avoir infecté au moins 11 autres personnes. La façon dont elle a été contaminée n'a pas pu être déterminée encore.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page