Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 20 fév. -- La Corée du Sud a rapporté ce jeudi avoir confirmé 31 cas supplémentaires d'infection au nouveau coronavirus (Covid-19), concentrés principalement sur la ville de Daegu, dans le sud-est du pays, portant le nombre total à 82.

La montée en flèche du nombre de personnes infectées, augmentant le nombre total de cas confirmés cette semaine de plus de 50, est intervenue alors que le gouvernement a déclaré la propagation locale du virus.

«A ce stade, (le gouvernement) juge que le Covid-19 est en train de se propager au niveau local avec une étendue limitée», a dit Kim Kang-lip, vice-ministre de la Santé et des Affaires sociales lors d'un point de presse.

Le gouvernement ajuste ses mesures de quarantaine et de prévention afin de faire face à la transmission locale, a indiqué Kim.

Le gouvernement va déployer 24 médecins supplémentaires à Daegu et augmenter le nombre de centres de dépistage du virus à 22 à travers la ville, a dit Kim.

Les autorités sanitaires ont maintenu le niveau d'alerte à «orange» (avertissement), troisième sur une échelle de quatre, a ajouté Kim.

L'augmentation rapide du nombre de personnes infectées, plus de 50 nouveaux cas cette semaine, suscite des craintes sur la propagation du virus sur le territoire national.

Parmi ces 31 cas confirmés, 30 ont été signalés à Daegu, à 300 km au sud-est de Séoul, et dans la province du Gyeongsang du Nord.

Un cas a été rapporté à Séoul, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

La ville de Daegu et la province du Gyeongsang du Nord comptent près de 5 millions d'habitants.

Parmi les 30 nouveaux cas dans cette région, 23 patients seraient liés à la femme sud-coréenne de 61 ans qui a été testée positive mardi, ont indiqué les KCDC.

La femme, la 31e patiente du pays, est soupçonnée d'avoir infecté près de 40 personnes jusqu'à ce jour alors qu'elle a assisté à des messes à Daegu avant d'être diagnostiquée.

Une analyse épidémiologique est en cours pour savoir si la 31e patiente a un lien avec deux cas confirmés dans un hôpital du comté de Cheongdo, au sud de Daegu, comme elle a visité la région début février, selon les KCDC.

Jung Eun-kyeong, directrice des KCDC, a appelé les personnes ayant visité la Shincheonji Church of Jesus à Daegu et l'hôpital Daenam à Cheongdo à rester chez elles ou à contacter les autorités en cas de symptômes suspects.

Le nombre de malades qui reçoivent une oxygénothérapie a augmenté de un à quatre ce jeudi, a ajouté Jung.

La plupart des cas n'ont pas de lien clair avec un voyage en Chine où le virus est apparu ou dans des pays d'Asie du Sud-Est, selon l'agence sanitaire.

La «super-propagatrice» a été hospitalisée à Daegu du 7 au 17 février. Les KCDC ont indiqué que la patiente a été en contact avec 166 personnes qui sont en auto-quarantaine.

La Shincheonji Church of Jesus à Daegu, où la 31e patiente a assisté à des messes, a indiqué dans un communiqué sa fermeture après qu'une dizaine de membres ont été testés positifs au virus.

Selon des rapports de médias locaux, environ 1.000 personnes ont participé aux mêmes messes.

Les autorités sanitaires ont dit plus tôt que la façon dont la 31e patiente a contracté le virus n'était pas claire alors qu'elle n'a pas été en contact avec d'autres personnes infectées et n'a pas voyagé à l'étranger récemment.

Le nombre de personnes actuellement testées et en quarantaine était de 1.633 ce jeudi, soit une hausse par rapport aux 1.030 d'hier, ont fait savoir les KCDC. La Corée du Sud a inspecté 12.161 personnes pour le Covid-19 depuis le 3 janvier, dont 10.446 ont été testées négatives et 16 personnes ont quitté l'hôpital après avoir complètement guéri.

La Corée du Sud a aussi commencé à examiner tous ceux qui présentent des symptômes suspects du Covid-19, étant donné qu'il y a de nouveaux cas d'infection sans relation claire avec les cas confirmés ou des voyages à l'étranger.

Les mesures de contrôle seront étendues à davantage de personne et rendront plus facile la détection et l'isolement des personnes infectées, ont souligné les KCDC.

Les médecins en première ligne seront désormais autorisés à effectuer des tests de dépistage du coronavirus à leur guise.

La Corée du Sud a la capacité de tester 5.000 personnes par jour mais elle doublera à 10.000 d'ici la fin de ce mois-ci.

Le pays envisage aussi de vérifier tous ceux qui souffrent de symptômes de pneumonie provoqués par des causes inconnues.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page